Saisie de 55,6 millions de pilules de méthamphétamine, un record

ATS

28.10.2021 - 16:33

Dans son dernier rapport en juin, l'ONU avait observé "une augmentation constante du marché de la méthamphétamine en Asie de l'Est et du Sud-Est".
ATS

La police laotienne a effectué la plus grosse saisie de drogue réalisée en Asie. Elle a trouvé 55,6 millions de pilules de méthamphétamine cachées dans un camion censé transporter de la bière, a annoncé l'agence de l'ONU chargée de la lutte contre les stupéfiants.

ATS

28.10.2021 - 16:33

«Les 55,6 millions de comprimés de méthamphétamine et les 1537 kg de crystal meth signalés par le Laos hier en fin de journée constituent un record pour une seule saisie dans la région», a déclaré jeudi à l'AFP Jeremy Douglas, représentant régional de l'Office des Nations unies contre la drogue et le crime (ONUDC).

«C'est trois fois plus que l'ensemble des comprimés de méthamphétamine saisis par le Laos l'année dernière, et près du tiers pour la méthamphétamine en cristaux», a-t-il ajouté.

Source de revenus de groupes insurgés

Le «Triangle d'or», aux confins de la Birmanie, du Laos et de la Thaïlande, est depuis des décennies le point central de la production de drogue en Asie du Sud-Est.

Les drogues de synthèse ont explosé dans certaines parties de la Birmanie où elles sont la principale source de revenus du crime organisé ainsi que de groupes insurgés ou de milices dans des zones proches des frontières avec le Laos et la Thaïlande.

Le trafic de drogue dans la région a profité du coup d'Etat de février en Birmanie, en raison du coup d'arrêt donné à l'économie légale.

La méthamphétamine sous sa forme cristallisée, la plus puissante, est habituellement envoyée vers des marchés d'outre-mer, plus lucratifs, comme l'Australie et le Japon, même si la pandémie est venue entraver les transferts.

Le brasseur nie toute implication

Cette saisie record des autorités laotiennes a été effectuée dans la province de Bokeo, au coeur du «Triangle d'Or» lorsque la police a arrêté le chauffeur d'un camion supposé transporter de la bière de la marque locale «BeerLao» et qui contenait en réalité une cargaison de stupéfiants.

Selon des médias locaux, après son interrogatoire le chauffeur du camion a dirigé la police vers une maison voisine où deux hommes ont été arrêtés.

Dans un communiqué, le brasseur, Lao Brewery, a nié toute implication. «Nous sommes profondément déçus que nos caisses aient été utilisées pour couvrir des activités illégales», a déclaré Lao Brewery, ajoutant que le camion en question n'était pas enregistré auprès d'eux.

Augmentation constante du marché

En Birmanie, des parties de l'Etat Shan dans le nord-est sont contrôlées par des groupes ethniques armés et échappent au contrôle gouvernemental.

En Thaïlande, les autorités ont intensifié les patrouilles le long de la frontière avec la Birmanie et le Laos depuis le début de la pandémie de Covid-19 pour décourager les traversées illégales et limiter la propagation du virus.

Dans son dernier rapport en juin, l'ONU avait observé «une augmentation constante du marché de la méthamphétamine en Asie de l'Est et du Sud-Est». Selon l'ONU, l'Etat Shan, en Birmanie, reste la principale source de cette drogue, souvent envoyée vers les marchés étrangers tels l'Australie et le Japon sous sa forme cristallisée, plus puissante.

ATS