Ukraine

Severodonetsk «en grande partie» sous contrôle russe

ATS

8.6.2022 - 20:24

La ville de Severodonetsk, dans l'est de l'Ukraine, objet d'une bataille féroce entre forces russes et ukrainiennes, est «en grande partie» sous contrôle de Moscou. Sa jumelle Lyssytchansk a subi «d'énormes destructions», a indiqué mercredi le gouverneur ukrainien de la région.

Selon Kiev, les troupes russes font tomber un déluge de feu sur Severodonetsk (archives).
Selon Kiev, les troupes russes font tomber un déluge de feu sur Severodonetsk (archives).
KEYSTONE/AP/Alexei Alexandrov

ATS

8.6.2022 - 20:24

Les forces de Moscou «contrôlent une grande partie de Severodonetsk. La zone industrielle est encore à nous, il n'y a pas de Russes là-bas. Les combats se déroulent uniquement dans les rues à l'intérieur de la ville», a affirmé sur Telegram Serguiï Gaïdaï, gouverneur de la région de Lougansk.

«Les Russes tirent sur tout, ils détruisent toutes les maisons de Severodonetsk, avec des tanks, de l'artillerie. Ils tirent sur la zone industrielle aussi, mais les combats sont en cours, nos gars résistent dans les rues», a-t-il poursuivi.

Hôpitaux visés

La ville voisine de Lyssytchansk est, elle, entièrement contrôlée par l'armée ukrainienne mais subit des bombardements «puissants et chaotiques», a encore indiqué M. Gaïdaï, accusant les forces russes de viser «délibérément» hôpitaux et centres de distribution d'aide humanitaire. «Ils tirent avec du gros calibre, les destructions sont énormes», a-t-il ajouté.

Plus tôt mercredi, M. Gaïdaï avait admis que les forces ukrainiennes devront «peut-être se retirer» bientôt de Severodonetsk compte tenu des assauts russes, pour des positions mieux fortifiées.

Severodonetsk est la plus grande agglomération encore aux mains des Ukrainiens dans la région de Lougansk (est), où les soldats russes ont progressé laborieusement ces dernières semaines, après s'être retirés ou avoir été chassés d'autres parties du territoire ukrainien, notamment des environs de Kiev.

L'armée russe tente actuellement de conquérir l'intégralité du Donbass, bassin minier de l'est de l'Ukraine formé par les régions de Donetsk et Lougansk, en partie aux mains de séparatistes prorusses depuis 2014.

ATS