Cyclisme

Tour de France de part et d'autre du Doubs

ATS

16.10.2020 - 13:18

Les villes de La Chaux-de-Fonds et de Morteau ambitionnent d'accueillir en commun une arrivée d'étape et un départ du Tour de France.
Source: KEYSTONE/EPA/FRANCK FAUGERE / POOL

La Chaux-de-Fonds (NE) et Morteau (F) lancent une candidature transfrontalière pour accueillir une arrivée et un départ d'étape du Tour de France. Les deux villes motivent leur démarche au nom des liens qui les unissent via l'horlogerie depuis plus de deux siècles.

L'annonce de la candidature est survenue vendredi devant la presse à Morteau, avec la volonté de souligner le flux des échanges entre les Montagnes neuchâteloises et le Haut-Doubs. Le projet constitue «un signe supplémentaire de la confiance et l'élan qui anime toute une région», malgré la crise pandémique qui affecte l'horlogerie.

«Accueillir le Tour de France représente un énorme défi», ont relevé le conseiller communal de La Chaux-de-Fonds, Théo Huguenin-Elie, et le maire de Morteau Cédric Bôle. «Et le réussir permettra de faire découvrir à des millions de personnes une région qui excelle dans les savoir-faire en mécanique horlogère et mécanique d'art.»

Dossier Unesco

Preuve en est la candidature en cours auprès de l'Unesco pour une inscription sur la liste représentative du patrimoine immatériel de l'humanité de la tradition vivante emblématique de l'Arc jurassien: les métiers d'arts en horlogerie, bijouterie et gravure.

Des métiers qui sont enseignés depuis plus d'un siècle aussi bien à Morteau, qu'à La Chaux-de-Fonds et au Locle. De plus, chacune des trois villes héberge un musée consacré à l'histoire du temps. La décision de l'Unesco est attendue en décembre prochain.

Les villes s'appuient sur leur expérience d'organisation d'événements sportifs. La Chaux-de-Fonds a accueilli le Tour de France en 1998 ainsi que seize fois le Tour de Romandie et deux fois le Tour de Suisse. Morteau, étape fréquente du Tour de Franche-Comté et du Tour du Doubs, a aussi reçu quatre fois le Tour de l'Avenir.

Des atouts

Le dossier de candidature envoyé à la direction du Tour de France prouve aussi que l'Arc jurassien transfrontalier croit en ses atouts. Lors de la conférence de presse, les intervenants ont ainsi mis en exergue sa qualité de vie, ses paysages, sa maîtrise des technologies de pointe et ses centres de formation.

Au-delà de l'économie et du sport, La Chaux-de-Fonds est candidate pour devenir première capitale culturelle suisse en 2025. Le Doubs a aussi figuré au menu. Frontière naturelle, il constitue le «berceau fécond des activités et développements transfrontaliers et un dénominateur commun».

Retour à la page d'accueil

ATS