«Acte terroriste»

Une frappe russe sur un centre commercial fait 13 morts

ATS

27.6.2022 - 22:25

Au moins 13 personnes ont été tuées et plus de 40 blessées lundi dans une frappe de missiles russes sur un centre commercial «très fréquenté» à Krementchouk, dans le centre de l'Ukraine. Un «acte terroriste éhonté» selon le président Volodymyr Zelensky.

ATS

27.6.2022 - 22:25

«La frappe russe d'aujourd'hui sur un centre commercial à Krementchouk est l'un des actes terroristes les plus éhontés de l'histoire européenne. Une ville paisible, un centre commercial ordinaire (avec) à l'intérieur des femmes, des enfants, des civils ordinaires», a déclaré M. Zelensky dans une vidéo diffusée sur Telegram.

Selon lui, un millier de personnes se trouvaient à l'intérieur du bâtiment, mais «de nombreuses personnes ont réussi à s'en sortir».

Environ un millier de personnes se trouvaient à l'intérieur du centre commercial.
ATS

«Seuls des terroristes absolument fous pourraient frapper une telle installation avec des missiles, et ils ne devraient pas avoir leur place sur Terre», a poursuivi M. Zelensky, évoquant une «frappe calculée».

La Suisse est «profondément choquée» par ce bombardement, écrit le Département fédéral des affaires étrangères (DFAE) dans une prise de position sur Twitter. Il déplore que la population civile ukrainienne soit une fois de plus la cible directe d'une attaque. «La Suisse condamne ces graves violations du droit humanitaire et appelle une fois de plus la Russie à mettre fin à son agression militaire contre l'Ukraine».

Le bilan pourrait s'aggraver

Selon le président ukrainien, les opérations de sauvetage sont toujours en cours et «les pertes humaines pourraient être importantes», un incendie s'étant déclaré sur une surface de 10'000 mètres carrés après l'explosion.

Le dernier bilan de la frappe donnée par le gouverneur de la région de Poltava, Dmytro Lounine, fait état de treize morts et de plus de 40 blessés. «Il est trop tôt pour parler du nombre final de morts», a-t-il souligné sur Telegram.

Cette ville du centre de l'Ukraine comptait quelque 220'000 habitants avant la guerre et avait jusqu'à présent été épargnée par les bombardements.

M. Zelensky avait précédemment publié une vidéo montrant le centre commercial en feu, émettant de gros nuages de fumée, avec des pompiers et secouristes affairés sur place.

Bombardiers stratégiques

Selon l'armée de l'air ukrainienne, le centre commercial a été atteint par des missiles antinavires Kh-22 tirés de bombardiers à long rayon d'action Tu-22, de la région russe de Koursk.

«Le tir de missiles sur Krementchouk a touché un endroit très fréquenté qui n'a aucun rapport avec les hostilités», a réagi sur Facebook Vitali Maletsky, le maire de Krementchouk.

Le ministre ukrainien des Affaires étrangères, Dmytro Kouleba, a appelé sur Twitter les soutiens de Kiev à lui fournir davantage d'armes lourdes et à imposer des sanctions supplémentaires à la Russie.

Mykhaïlo Podoliak, un conseiller du président ukrainien, a accusé sur Twitter ce pays d'être un «Etat terroriste» et le ministère de la Défense a évoqué une frappe effectuée à dessein à un moment où le centre commercial était «particulièrement bondé», afin de «faire le maximum de victimes».

L'ambassadrice américaine en Ukraine, Bridget Brink, a assuré, citée par ses services sur Facebook, que «le monde demandera(it) des comptes au Kremlin pour ses atrocités en Ukraine».

Réunion demandée

L'Ukraine a demandé une réunion d'urgence du Conseil de sécurité de l'ONU sur les derniers bombardements russes contre des cibles civiles en Ukraine, qui se tiendra mardi à 21h00, a-t-on appris lundi auprès de la présidence albanaise de la plus haute instance onusienne.

Le tir d'un missile sur le centre commercial «sera le sujet principal» de cette session, a précisé un porte-parole de la mission albanaise. Les «tirs de missiles sur Kiev» dimanche, ayant touché un complexe résidentiel, seront aussi abordés lors de la réunion, a-t-on précisé de même source.

ATS