Cisjordanie

Un blessé dans des heurts entre Palestiniens et armée israélienne

ATS

13.5.2022 - 10:20

Les forces israéliennes ont pilonné une maison vendredi dans le camp de réfugiés de Jénine, dans le nord de la Cisjordanie occupée. Un Palestinien a été blessé, a rapporté l'agence officielle palestinienne Wafa.

La journaliste palestinienne-américaine Shireen Abu Akleh, de la chaîne Al Jazeera, a été tuée mercredi.
ATS

ATS

13.5.2022 - 10:20

Un jeune Palestinien a été blessé par balles par l'armée israélienne dans l'abdomen dans le camp de réfugiés et conduit à l'hôpital, a indiqué Wafa citant des sources locales. Il a été identifié comme étant Daoud al-Zubeidi, frère de Zakaria, un ex-leader d'un groupe armé à Jénine qui s'était évadé d'une prison israélienne en septembre 2021 puis capturé.

Il a été blessé lors d'affrontements avec les forces israéliennes ayant éclaté après que des soldats israéliens ont encerclé une maison du camp, selon Wafa, qui n'a pas précisé à qui appartenait le logement. Selon la même source, la maison a ensuite été visée avec des missiles téléguidés, provoquant un incendie.

De violents heurts

De violents heurts ont alors éclaté, avec des échanges de tirs entre soldats israéliens et Palestiniens, a constaté un journaliste de l'AFP. Sollicitée à propos de ces affrontements, l'armée n'a pas commenté dans l'immédiat.

Elle avait auparavant indiqué dans un communiqué que ses forces menaient des «opérations de contre-terrorisme» en Cisjordanie, territoire palestinien occupé depuis 1967 par l'Etat hébreu.

L'armée israélienne a multiplié ces dernières semaines les raids dans le camp de réfugiés de Jénine, un bastion des factions armées palestiniennes d'où étaient originaires des auteurs d'attaques récentes en Israël.

Journaliste tuée

C'est là qu'a été tuée mercredi la journaliste palestinienne-américaine Shireen Abu Akleh, de la chaîne panarabe Al Jazeera, alors qu'elle couvrait une de ces opérations.

Al Jazeera a accusé les forces israéliennes d'avoir tué «de façon délibérée» sa journaliste vedette, qui portait un gilet pare-balles siglée «presse» et un casque de reportage.

Après avoir dit qu'elle avait «probablement» succombé à un tir de combattants palestiniens, Israël a ensuite affirmé qu'il n'écartait pas que la balle ait été tirée par ses soldats et appelé à une enquête conjointe avec l'Autorité palestinienne, qui a refusé.

«Les autorités israéliennes ont commis ce crime et nous ne leur faisons pas confiance», a affirmé jeudi le président palestinien Mahmoud Abbas lors d'une cérémonie d'hommage à la reporter à Ramallah.

Un autre blessé

Plus au sud en Cisjordanie, l'armée a indiqué avoir blessé vendredi un autre Palestinien près de la colonie de Bet El, à proximité de Ramallah. Des soldats «ont reperé un suspect lançant une brique en direction d'un véhicule civil israélien avant d'essayer d'entrer à l'intérieur», a dit l'armée.

Ils «ont tiré à balles réelles conformément aux procédures opérationnelles» et le suspect, blessé, a été hospitalisé, d'après cette source, qui a précisé qu'il était en possession d'un couteau et d'une bouteille d'acide.

ATS