Opération «dénazification»

Un «millier» de volontaires tchétchènes en route pour l'Ukraine

ATS

17.3.2022 - 19:14

Le dirigeant de la république russe de Tchétchénie, Ramzan Kadyrov, a assuré jeudi qu'un «millier» de volontaires tchétchènes étaient en route pour aller combattre en Ukraine. Cela trois semaines après le début de l'invasion russe.

Une centaine de milliers de soldats russes se trouvent actuellement cantonnés non loin de la frontière ukrainienne, mais pour l'heure tous les interlocuteurs veulent faire confiance à la diplomatie.
Des milliers de tchétchènes sont en route pour participer à l'opération spéciale de dénazification et démilitarisation de l'Ukraine». (illustration)
KEYSTONE/AP/Vadim Ghirda

ATS

17.3.2022 - 19:14

Sur son compte Telegram, le Tchétchène a affirmé que l'un de ses proches, Apti Alaoudinov, se trouvait «à la tête d'un millier de volontaires de la république tchétchène» qui étaient «en route pour participer à l'opération spéciale de dénazification et démilitarisation de l'Ukraine».

Le dirigeant tchétchène, qui dirige sa république du Caucase d'une main de fer, avait lui-même assuré lundi se trouver en Ukraine, aux côtés des forces de Moscou sur un aérodrome capturé près de Kiev. Cette information n'a pas pu être vérifiée de manière indépendante et a été mise en doute par des responsables ukrainiens.

Graves violations en Tchétchénie

Ramzan Kadyrov, critiqué par les ONG internationales pour les graves violations des droits humains qui ont lieu en Tchétchénie, est un fidèle de Vladimir Poutine et dispose d'une milice à ses ordres.

Au début de l'offensive russe, des images ont circulé sur les réseaux sociaux montrant une place de Grozny, la capitale tchétchène, emplie de soldats affirmant être prêts à partir pour l'Ukraine, à n'importe quel moment.

Les forces sous contrôle de Ramzan Kadyrov sont accusées de nombreuses exactions en Tchétchénie.

ATS