Pas de relâchement

Xi Jinping ordonne la poursuite du zéro Covid

ATS

17.3.2022 - 15:51

Pas de relâchement face au virus: le président chinois Xi Jinping a ordonné jeudi de poursuivre la politique du zéro Covid, au moment où la Chine est confrontée à son pire regain épidémique depuis la première vague de 2020.

Covid en Chine: dépistage massif à Shanghai, flambée de cas dans le pays

Covid en Chine: dépistage massif à Shanghai, flambée de cas dans le pays

A Shanghai, ville plus peuplée de Chine, les autorités sanitaires ont continué mercredi à procéder à un dépistage massif face à une flambée de cas Omicron qui a déjà entraîné le confinement de dizaines de millions d'habitants dans le pays.

16.03.2022

ATS

17.3.2022 - 15:51

Alors que des voix plaidaient ces derniers mois pour un assouplissement des restrictions, le pouvoir communiste célèbre sa politique sanitaire comme une preuve de la supériorité de son système politique, en comparaison avec la flambée épidémique dans le reste du monde.

Dès l'apparition d'un cas de Covid, les autorités imposent de strictes mesures de confinement et procèdent à des dépistages massifs et répétés de la population.

Politique rigide

La politique rigide de zéro Covid a permis à la Chine de limiter son bilan à moins de 5000 morts depuis le début de la pandémie.

Mais la souche Omicron est à l'origine d'un regain épidémique, qui concernait jeudi 2432 personnes au cours des dernières 24 heures, selon les chiffres du ministère de la Santé, un bilan élevé pour la Chine.

«Nous devons toujours mettre au premier plan les gens et leur vie, nous en tenir [...] à la politique du zéro Covid, et enrayer au plus vite la propagation de l'épidémie», a ordonné jeudi le président Xi Jinping, selon des propos rapportés par la télévision publique.

Au moins 17 villes placées en quarantaine

Cette déclaration intervient au moment où plusieurs dizaines de millions de Chinois sont confinés à travers le pays. En l'espace de quelques jours, au moins 17 villes ont été placées en quarantaine, dont la métropole technologique de Shenzhen (sud), peuplée de 17,5 millions d'habitants.

Les chiffres de jeudi ont été largement alourdis par le bilan de la province du Jilin (nord-est), frontalière de la Corée du Nord, pays qui a échappé au Covid selon ses autorités.

Shanghai, la plus grande ville de Chine, a fait état jeudi de seulement 165 nouveaux cas mais les autorités ont confiné de nombreux quartiers.

Le célèbre quai du Bund sur les rives du Huangpu, qui fait face aux emblématiques gratte-ciel de la métropole et attire généralement des hordes de touristes, était quasi désert.

Les mesures de confinement pèsent

Ces strictes mesures de confinement pèsent sur la vie quotidienne et sur l'économie. Il arrive ainsi que des personnes se retrouvent coincées sur leur lieu de travail ou au restaurant en attendant de pouvoir être dépistées. L'attente du résultat peut aller jusqu'à 48 heures.

Un scientifique chinois de haut niveau prônait au début du mois pour que le pays cherche à vivre avec le virus et abandonne «dans un avenir proche» sa stratégie dite de zéro Covid.

Très peu de Chinois ont été contaminés et leur immunité collective provient presque entièrement de vaccins de fabrication nationale, relevait cet expert, Zeng Guang, qui jugeait sur ce point la Chine affaiblie par rapport à l'Occident.

Ce pic en Chine intervient alors que les cas échappent à tout contrôle dans le territoire de Hong Kong (sud), où les hôpitaux débordent de patients et où la population locale dévalise les supermarchés dans la panique, craignant un confinement.

ATS