«De qui se moque-t-on?»

À Moudon, Eugène Burnand entre dessins et caricatures

sj, ats

6.6.2022 - 11:42

Sous le titre «De qui se moque-t-on? Burnand caricaturé», le Musée Eugène Burnand à Moudon (VD) expose des caricatures récentes d'œuvres du peintre vaudois (1850-1921). Il met dans le même temps à l'honneur les dessins de l'artiste. À découvrir jusqu'au 27 novembre.

Un des tableaux les plus célèbres du peintre vaudois Eugène Burnand, "Taureau dans les Alpes, 1884", exposé dans la collection permanente du Musee cantonal des Beaux-Arts de Lausanne, MCBA (archives).
ATS

sj, ats

6.6.2022 - 11:42

L'institution moudonnoise consacre plusieurs parois à des caricatures réalisées l'an dernier à son instigation et avec la collaboration de l'hebdomadaire satirique Vigousse. Cette opération s'inscrivait dans la célébration en 2021 des 100 ans de la disparition de l'artiste, expliquent lundi les responsables du musée dans un communiqué.

Montrées brièvement à la Maison du Dessin de Presse à Morges, les caricatures détournent diverses œuvres d'Eugène Burnand. De «La Fuite de Charles le Téméraire» aux «Labours dans le Jorat», en passant par une affiche de la Croix Bleue et l'incontournable «Taureau dans les Alpes», elles sont revisitées sur le mode comique et reliées à des événements ou à des phénomènes actuels.

Dans la maison du Grand-Air abritant le musée, les dessins sont le plus souvent placés à côté des originaux qui les ont inspirés ou de copies. L'idée est de montrer quelle métamorphose les caricaturistes ont opérée pour déclencher le rire ou le sourire.

Portraits dessinés

Si le peintre vaudois ne pratiquait guère la caricature, il affectionnait en revanche le dessin, en en réalisant un nombre important. Ceux exposés jusqu'au 27 novembre sont ainsi une excellente occasion pour les voir, étant bien moins connus que ses peintures et ne figurant pas dans l'exposition permanente. Il s'agit pour l'essentiel de portraits.

Né à Moudon, Eugène Burnand était célèbre en son temps. Il a partagé sa vie entre le village vaudois et Paris. Figure de l'art naturaliste au tournant du XIXe siècle, depuis quelque peu oublié, il est connu pour ses paysages campagnards et ses scènes religieuses.

Créé en 1960, le Musée Eugène Burnand a été restauré en 1990. Il est géré par une Fondation. Une association des Amis du Musée existe aussi. L'artiste a été à l'honneur tout au long de l'année passée dans sa ville natale pour les 100 ans de sa naissance, revenant ainsi à la lumière.

sj, ats