Bluefactory: un comité milite pour un «investissement crucial»

js, ats

10.5.2021 - 12:06

js, ats

10.5.2021 - 12:06

Un comité de soutien en faveur de l’augmentation du capital-actions de Bluefactory Fribourg-Freiburg SA (BFF SA) s'est constitué. Composé de membres de tous bords politiques, il estime que cet investissement est «crucial» pour le canton. Les citoyens fribourgeois se prononceront le 13 juin sur cet objet.

Le logo de Bluefactory, le nouveau quartier d'innovation fribourgeoise, est visible sur le terrain de l'ancienne brasserie Cardinal, ce mercredi, 25 avril 2018, a Fribourg. (KEYSTONE/Jean-Christophe Bott)
Dès sa création en 2014, BFF SA a investi 20 millions de francs dans l’optimisation des espaces disponibles et la réhabilitation des infrastructures existantes, sur l'ancien site de la brasserie Cardinal.
KEYSTONE

La hausse de capital demandée est de 50 millions de francs, dont 25 millions à charge du canton, l'autre partie injectée par la Ville de Fribourg. «Cet investissement restera dans le patrimoine financier de l’Etat», ont indiqué lundi les partisans du oui.

En tant que propriétaire à 50% de BBF SA, le canton veut augmenter sa participation au capital-actions de l’entreprise pour exploiter un terrain de 53'000 m2, «qui vaut aujourd’hui déjà 64 millions, selon l’étude indépendante de Wüest Partners SA. Cet investissement lui permettra de bénéficier du rendement du site pour faire fructifier sa fortune», a ajouté le comité.

Dès sa création en 2014, BFF SA a investi 20 millions de francs dans l’optimisation des espaces disponibles et la réhabilitation des infrastructures existantes, sur l'ancien site de la brasserie Cardinal. Mais, depuis plusieurs années, il n’y a plus de surfaces à louer.

«Cette situation ne permet pas de répondre à la demande des actuels locataires, parfois trop à l’étroit, ni à celle de nombreuses entreprises, intéressées à s’installer sur le site. L’investissement soumis au vote doit pallier ce problème. Il sera le sésame qui permettra la construction de nouveaux bâtiments», a ajouté le comité.

De tous horizons

Avec la présence de hautes écoles telles que l’EPFL sur son site, Bluefactory «offre un environnement propice à l’établissement de nouvelles sociétés, au développement d’innovations, à la formation et à la création d’emplois. Il ambitionne de devenir un pôle d’innovations qui favorise et matérialise les synergies entre le monde académique et les entreprises fribourgeoises de l’ensemble du canton», ont rappelé les partisans.

Le comité de soutien est constitué de sept co-présidents de divers horizons politiques. En font partie Gerhard Andrey, conseiller national (Verts/FR), Andrea Burgener Woeffray, conseillère communale socialiste de la Ville de Fribourg, Michel Chevalley, ancien préfet de la Veveyse et ex-député UDC, Eric Collomb, député PDC, Nadine Gobet, députée PLR, Noé Bugnon, architecte, et Benno Jungo, agriculteur et agronome.