«Merci la météo» Carnaval a mis l'ambiance en Valais cette semaine

zd, ats

19.2.2023 - 17:28

Baignés par une douceur quasi printanière, les carnavals organisés en Valais ont attiré une foule de personnes cette année. Aux quatre coins du canton, sous le soleil, les manifestations ont fait le plein de bonne humeur et de confettis.

zd, ats

19.2.2023 - 17:28

D'étranges personnages ont hanté une fois encore le carnaval d'Evolène qui a débuté au soir du 6 janvier, lorsque des jeunes gens du village ont sillonné les rues et «réveillé» le carnaval à coups de cloches de vaches. Dimanche, le président de la manifestation Kylian Maître a salué un «beau succès». «On a eu de la chance avec la météo, qui a des airs de début de printemps», poursuit-il.

Durant la manifestation, les Peluches vont et viennent, vêtues d'un habit de peaux de chamois, de mouton, de cerf et de bouc non tannés et portant un masque en bois d'arolle. Elles chassent tous les mauvais esprits de l'hiver au-delà des montagnes protectrices, explique à Keystone-ATS le président du carnaval d'Evolène. «Les Masques étaient motivés. Ils ont bien lutté», ajoute-t-il.

Dimanche, les Peluches ont été rejointes par les Empaillés, des monstres habillés de sacs de jute remplis de plus de 30 kilos de paille qui portent un masque en bois d'arolle et un balai de riz. Eux représentent l'esprit des ancêtres, des morts qui hantent la région depuis toujours.

Le carnaval d'Evolène se poursuit jusqu'au Mardi Gras, le 21 février cette année, et se termine avec le cortège du jugement de la Poutratze, du nom du Bonhomme Hiver, mis à mort sur le bûcher.

Ribambelle d'Astérix et d'Obélix

Dans la capitale valaisanne, la 47e édition du carnaval de Sion a fait le plein de bonne humeur et de participants. «C'est très impressionnant, même la vieille ville était bondée», raconte le président de la manifestation Yoann Schmidt, étonné aussi de voir le nombre de personnes déguisées cette année. Le thème choisi «Pôoo... Sion magique!!» a débouché sur une ribambelle d'Astérix et d'Obélix, note-t-il.

Le grand cortège de samedi a attiré 45'000 spectateurs. «Il y avait un sacré monde. Merci la météo», ajoute Yoann Schmidt. Dans une belle ambiance, trente-sept groupes dont dix-sept guggens ont défilé. Dimanche, le traditionnel cortège de chevaux a réuni une cinquantaine de cavaliers dont vingt enfants sur des poneys. L'organisateur se réjouit «de voir l'éternel étonnement suscité par cette parade, unique en Suisse» à sa connaissance.

La fête avait débuté jeudi soir avec la traditionnelle remise des clés de la ville au sorcier du carnaval. Celui-ci les a reçues des mains du président de Sion Philippe Varone déguisé en Vercingétorix (le chef du célèbre village gaulois) pour l'occasion et du reste du Conseil communal in corpore tout aussi déguisé, précise Yoann Schmidt. Le carnaval de Sion s’achève lundi soir.

zd, ats