Assurance maladie GE

Des députés veulent que les caisses puisent dans leurs réserves

ATS

28.9.2020 - 12:31

La commission de la santé du Grand Conseil genevois estime que les caisses maladie doivent puiser dans leurs réserves afin de soulager la population (photo d'illustration).
Source: KEYSTONE/CHRISTIAN BEUTLER

La commission de la santé du Grand Conseil genevois s'inquiète de la «croissance sans fin des primes maladie». Elle a indiqué lundi avoir voté à l'unanimité une résolution qui demande aux Chambres fédérales d'intervenir afin d'obtenir un gel ou une baisse des primes maladie pour les années 2022 et 2023 grâce à l'utilisation d'une partie des réserves des caisses.

Les députés de la commission de la santé rappellent que les assureurs ont vu leurs réserves augmenter massivement ces dernières années, pour atteindre 11 milliards de francs, «bien au-delà des minimas légaux». Ils soulignent aussi le contexte lié à l'épidémie de Covid-19, qui entraîne des coûts imprévus pour les cantons.

En attendant des changements structurels permettant de fixer des primes plus proches des coûts, la commission de la santé du Parlement genevois souhaite que «les réserves soient partiellement utilisées pour financer les frais de santé extraordinaires liés à la pandémie» et pour un gel ou une baisse des primes pour 2022 et 2023.

Retour à la page d'accueil

ATS