Isabelle Chassot (Centre) succédera à Christian Levrat aux Etats

lp, ats

26.9.2021 - 15:05

Elue dimanche, la directrice de l'Office fédéral de la culture et ex-conseillère d'Etat Isabelle Chassot a récupéré le siège du Centre fribourgeois perdu il y a deux ans au Conseil des Etats.
ATS

Les Fribourgeois ont élu dimanche Isabelle Chassot au Conseil des Etats pour succéder au socialiste Christian Levrat, appelé à présider La Poste Suisse. La candidate du Centre a devancé son concurrent du PS Carl-Alex Ridoré, avec 62,66% des suffrages contre 37,34%.

lp, ats

26.9.2021 - 15:05

Agée de 56 ans, la directrice de l'Office fédéral de la culture, depuis huit ans, prendra ses fonctions en décembre. La succession de l'ex-président du Parti socialiste suisse n'opposait que les deux personnalités cantonales, les autres partis, l'UDC notamment, ayant renoncé à présenter un candidat à l'élection complémentaire.

La nouvelle conseillère aux Etats, radieuse à son arrivée sur le site de Miséricorde de l'Université de Fribourg, a concentré sur sa personne 54'695 suffrages, soit plus de 22'000 de plus que son concurrent, qui a plafonné à 32'591. Le taux de participation a atteint 43,83% du corps électoral.

Isabelle Chassot, ancienne conseillère d'Etat, en charge de l'instruction publique de 2002 à 2013, opère ainsi son grand retour en politique. Elle prendra la place que Christian Levrat occupait au Conseil des Etats depuis 2012 et siégera au côté de la PLR Johanna Gapany, âgée de 33 ans et élue en 2019.

Siège à nouveau centriste

Cette dernière avait ravi le siège du Centre (PDC à l'époque) détenu alors par Beat Vonlanthen. L'élection d'Isabelle Chassot met un terme pour l'heure à l'équilibre voulant que depuis quatre décennies la députation fribourgeoise aux Etats s'appuie sur un représentant de la gauche et un de la droite, hormis entre 1999 et 2003.

Quant à Carl-Alex Ridoré, 49 ans, il a échoué à conserver dans les rangs socialistes le siège de Christian Levrat, qui a aussi été conseiller national entre 2003 et 2012. Celui qui est préfet de la Sarine depuis 2008 sortira des mandats électifs dans l'immédiat, dans la mesure où il ne se représente pas à son poste en novembre.

lp, ats