Musique classique

L'Orchestre de la Tonhalle de Zurich réinvestit ses murs

fa, ats

10.9.2021 - 10:11

Après plusieurs années de rénovation, la salle de concert classique de Zurich, la Tonhalle, va retrouver son Orchestre symphonique mercredi 15 septembre. Le chef d'orchestre Paavo Järvi lui fera interpréter la Symphonie n° 3 de Gustav Mahler.

fa, ats

10.9.2021 - 10:11

Un visiteur joue un chef d'orchestre dans la Great Tonhalle lors des journées d'ouverture de la Tonhalle et du Kongresshaus, le samedi 4 septembre 2021, à Zurich. Après quatre ans de rénovation, le Kongresshaus et la Tonhalle Zurich sont réunis sous un même toit.
Un visiteur joue un chef d'orchestre dans la Great Tonhalle lors des journées d'ouverture de la Tonhalle et du Kongresshaus, le samedi 4 septembre 2021, à Zurich. Après quatre ans de rénovation, le Kongresshaus et la Tonhalle Zurich sont réunis sous un même toit.
KEYSTONE

L'orchestre de la Tonhalle de Zurich a passé quatre ans dans la salle temporaire de la Tonhalle Maag. Le moment est venu de retrouver la salle rénovée, construite à la fin du XIXe siècle, a expliqué la directrice artistique de la Tonhalle, Ilona Schmiel à Keystone-ATS.

Le chef d'orchestre Paavo Järvi a choisi d'y jouer la Symphonie n°3, écrite par Gustav Mahler à la même période, à la charnière entre la période romantique et moderne. Cette œuvre monumentale, qui dure plus d'une heure et demie, réunit 165 artistes sur scène.

La suite du programme se veut aussi ambitieuse que le concert d'ouverture. L'artiste invité, l'organiste Christian Schmitt inaugurera le nouvel orgue de la Tonhalle le 24 septembre avec la Symphonie n° 3 de Camille Saint-Saëns, dite «Symphonie pour orgue». Il jouera aussi deux compositions écrites spécialement pour l'occasion, un Concerto pour orgue et orchestre de Guillaume Connesson et le Caprice V «Zürcher Art» de Richard Dubugnon.

Attirer un jeune public

En revenant dans la salle rénovée de la Tonhalle, qui se trouve au centre-ville, à côté du Centre des Congrès près du lac, Ilona Schmiel a pour objectif d'y attirer le jeune public, qui est venu assister aux concerts ces quatre dernières années à la Tonhalle Maag.

Cette salle temporaire se situe dans le quartier de Züri West, le Kreis 5, où se côtoient de nombreux clubs, des bars ainsi que de nouvelles habitations et bureaux à l'image de la Prime Tower. La population y est plutôt jeune.

Pour y parvenir, elle a inclus dans la programmation de la musique de film, un genre qui est souvent l'occasion, surtout pour le jeune public, d'un premier contact avec la musique classique. Le format «Filmsinfonik» introduit Tonhalle Maag sera maintenu avec des propositions musicales justement liées à des films.

La directrice artistique cherche encore de nouvelles pistes pour attirer un public plus jeune vers la musique classique. Selon elle, la pandémie a par exemple eu un effet «positif», celui de rendre plus précieuse encore l'expérience d'un concert en direct».

Pour revenir à l'offre de la Tonhalle, Ilona Schmiel estime qu'elle tient la comparaison au niveau international avec la Musikverein de Vienne, le Concertgebouw d'Amsterdam ou le Symphony Hall de Boston.

fa, ats