Yverdon

La haute couture et l'art contemporain dialoguent à Yverdon

nt, ats

2.2.2022 - 14:31

Le Musée suisse de la mode et le Centre d'art contemporain d'Yverdon-les-Bains (CACY) présentent dès dimanche et jusqu'au 17 avril une sélection de 35 pièces haute couture créées entre 1950 et 1990. L’artiste suisse Xénia Lucie Laffely les fait dialoguer avec un ensemble de ses œuvres inédites.

L'exposition “Collection Haute Couture” juxtapose modèles et oeuvres de l'artiste suisse Xénia Lucie Laffely au Centre d’'art contemporain a Yverdon-les-Bains.
ATS

nt, ats

2.2.2022 - 14:31

Seul musée entièrement dédié à la mode en Suisse, le MuMode à Yverdon (VD) s’associe au CACY pour présenter «Collection haute couture». L'exposition réunit pièces d’archives et art contemporain. En particulier la garde-robe de haute couture de l’épouse franco-américaine d’un ambassadeur.

Cette collection, que le MuMode a reçue en don au début des années 2000, comprend des pièces de Cristóbal Balenciaga, Jacques Griffe, Edward Molyneux, André Courrèges, Philippe Venet. Présentés pour la première fois dans un espace dédié à l’art contemporain, ces habits acquièrent une nouvelle fonction: ils deviennent de véritables sculptures textiles, permettant d’esquisser un panorama de l’évolution de la mode dans la seconde moitié du 20e siècle.

Peintures digitales

Produites pour l’occasion et en partie inspirées de cette garde-robe, les peintures digitales brodées par Xénia Lucie Laffely poursuivent les recherches formelles de l’artiste. Elles explorent les enjeux d’autofiction, de désir, d’amour queer ainsi que des généalogies culturelles lesbiennes et féministes.

Chaque œuvre est intitulée du nom des personnes portraiturées qui appartiennent au cercle social de l’artiste. Ces dernières «habitent» les tenues de la collection.

Multiples récompenses

Née en 1987, Xénia Lucie Laffely vit et travaille entre Lausanne et Montréal. Son parcours se concrétise dans une pratique artistique qui, combinant le langage de la couture et une esthétique figurative influencée par Photoshop, joue avec les stéréotypes sexistes associés au textile. Ses oeuvres sont régulièrement exposées en Suisse et à l’étranger.

Son travail a été récompensé par la Bourse cantonale d’arts plastiques du canton de Vaud (2021), le Swiss Art Awards (2020), le Swiss Design Award (2018), la Bourse culturelle de la Fondation Leenaards (2014) et le Prix d’excellence de la Fondation Hans Wilsdorf (2012).

nt, ats