Fribourg

La votation sur Bluefactory ne sera pas contestée 

lp, ats

1.7.2021 - 10:30

Les députés référendaires «Non à ce Bluefactory» ne contesteront pas le résultat de la votation du 13 juin concernant la recapitalisation du site sis à Fribourg devant le Tribunal cantonal. Le oui au crédit cantonal de 25 millions l'avait emporté par 50,5% des voix.

lp, ats

1.7.2021 - 10:30

Die Bluefactory, das im Zentrum der Stadt Freiburg gelegene Innovationsquartier, am Dienstag, 18. Mai 2021, in Fribourg. (KEYSTONE/Marcel Bieri)
La discussion a permis de mettre certains points de divergence sur la table de manière constructive, expliquent les députés référendaires, qui continueront «de se battre afin que Bluefactory devienne un vrai parc technologique, en opposition à la direction prise jusqu’à ce jour».
KEYSTONE

La menace d'un recours planait depuis avant même le dimanche de la votation. Lors de la campagne, le comité référendaire avait en effet dénoncé auprès du Conseil d’Etat les ingérences inappropriées de la société Bluefactory Fribourg-Freiburg (BFF), en particulier de son président du conseil d’administration Jacques Boschung.

Le Conseil d’Etat a répondu aux reproches dès le 7 juin. Après la votation, les députés référendaires, issus surtout de l'UDC, ont interpellé une fois encore l'exécutif pour clarifier les ingérences de BFF. Ce dernier y a répondu le 21 juin en faisant parvenir au comité un avis de droit établi par le Service de la législation.

Volonté de rassembler

Après analyse, les députés référendaires ont décidé de ne pas porter le cas devant la justice, selon un communiqué publié jeudi. La volonté de ne pas pénaliser les entreprises qui sont prêtes à commencer la construction des premiers bâtiments sur le site d'innovation de Bluefactory a aussi joué dans leur choix.

Au-delà, écrivent les députés référendaires, le Conseil d’Etat s’est voulu rassembleur suite aux résultats serrés de la votation, le oui ayant gagné par seulement 1176 voix d'avance sur les 118'682 bulletins valables. Une rencontre a ainsi eu lieu entre le comité référendaire et le conseiller d’Etat Olivier Curty la semaine passée.

Discussion constructive

La discussion a permis de mettre certains points de divergence sur la table de manière constructive, expliquent les députés référendaires. Ces derniers ajoutent qu'ils continueront «de se battre afin que Bluefactory devienne un vrai parc technologique, en opposition à la direction prise jusqu’à ce jour».

La votation du 13 juin a porté sur une augmentation de capital de 50 millions de francs, augmentation soumise à un référendum parlementaire suite au vote devant le Grand Conseil. Les autres 25 millions sont apportés par la Ville de Fribourg, second actionnaire de la société BFF sise sur le site de l'ex-brasserie Cardinal.

lp, ats