Le chauffage à distance de Sion a franchi la barrière du Rhône

vs, ats

15.10.2021 - 13:24

La construction du chauffage à distance (CAD) de Sion progresse. Elle a franchi un obstacle d'envergure: le Rhône. Le tunnel creusé six mètres au-dessous du lit du fleuve était présenté vendredi à la presse.

vs, ats

15.10.2021 - 13:24

Le microtunnelier a creusé le passage sous le Rhône durant 53 jours .
ATS

Yasmine a bien fait son travail. Le microtunnelier, qui porte le prénom de la conductrice de travaux du chantier, a creusé le passage sous le fleuve durant 53 jours. Résultat: un tunnel de près de 200 mètres de long qui accueillera les deux conduites (eau chaude/eau froide) du CAD.

Plus de 1000 mètres cubes de gravats ont été ainsi excavés. Le chantier n'a pas connu de problème majeur, mais il a subi un retard d'une dizaine de jours par rapport à ce qui était prévu initialement en raison de la géologie du site et du terrain meuble du Rhône, a indiqué à Keystone-ATS Eric Léger, chef du projet chez OIKEN, le constructeur du CAD.

Dans ce tunnel, quelques privilégiés ont pu découvrir une oeuvre éphémère qui n'existera plus que sur vidéos et photos une fois le tunnel rempli de sable pour bien caler les deux conduites. Réalisée par les artistes Eric Morzier et Florian Pittet du studio genevois Sigmasix, et par Issam Rezgui alias Jasm One fondateur de Art Valais/Wallis, elle s'intitule «Rainbow» et associe graffitis et installations lumineuses pour un voyage au coeur de la thématique de l'eau.

100 millions de francs

Après cet entracte artistique, le chantier reprendra ses droits dès lundi. «Le Rhône est le symbole qu'aucun obstacle n'empêchera le déploiement du CAD», s'est réjoui François Fellay, directeur général d'OIKEN. C'est en 2015 que la ville de Sion et ses partenaires ont lancé ce projet qui valorisera les rejets de chaleur de l'usine de traitement des ordures du Valais central (UTO).

Pour l'heure, l'UTO valorise une partie de la chaleur générée par les déchets qu'elle traite via la production de pellets et une turbine électrique, mais l'excédent est rejeté dans l'atmosphère. Le CAD permettra de récupérer près de 100 GWh de chaleur par an, soit l'équivalent de 10 millions de litres de mazout.

A terme, 500 raccordements sont prévus, essentiellement des immeubles. Le CAD couvrira la consommation de l'équivalent de 10'000 ménages, soit 60% des ménages de la ville de Sion. Le coût total du projet s'élève à 100 millions de francs, avec une première tranche de 50 millions, couverts par la société du Valais Sogaval (détenue à 60% par Sion et 40% par Sierre), et par des subventions cantonales et fédérales.

vs, ats