Le gouvernement veut généraliser le 30 km/h dans l'hyper-centre

mf, ats

14.4.2021 - 15:38

Réduire la vitesse de circulation afin de diminuer les nuisances sonores causées par le trafic motorisé, telle est la mesure centrale de la stratégie de lutte contre le bruit routier que le gouvernement genevois a mise en consultation mercredi. Une généralisation du 30 km/h dans l'hyper-centre est ainsi proposée.

Le gouvernement genevois entend lutter contre le bruit produit par le trafic motorisé en abaissant la vitesse de la circulation. Une limitation généralisée à 30 km/h dans l'hyper-centre est ainsi souhaitée (photo d'illustration).
ATS

mf, ats

14.4.2021 - 15:38

Malgré les efforts entrepris, comme la pose de revêtements phonoabsorbants ou le report du trafic automobile pendulaire vers les transports publics, un quart de la population genevoise demeure exposé à des niveaux de bruit dépassant les normes fédérales de jour comme de nuit.

Or, le bruit routier représente une menace sur la santé et la qualité de vie, rappelle le département des infrastructures (DI). Pour atténuer les nuisances, une stratégie fondée sur la réduction de la vitesse de circulation est proposée en consultation aux représentants de la société civile et aux partis politiques.

Dans la zone de l'hyper-centre, la vitesse serait limitée partout à 30 km/h, de jour comme de nuit. Un peu plus loin du centre, les axes structurants passeraient à 30 km/h la nuit et à 50 km/h le jour. La ceinture urbaine connaîtrait une limitation générale à 50 km/h, avec un abaissement à 30 km/h la nuit sur certains tronçons.

Le DI rappelle que passer de 50 km/h à 30 km/h équivaut à un trafic motorisé réduit de moitié au niveau du bruit généré. A 30 km/h, les pics sonores sont plus rares et les automobilistes adoptent sur ces routes à vitesse limitée une conduite plus régulière, avec des phases plus courtes de freinage et d'accélération.

mf, ats