Spectacle époustouflant

Pour la dernière fois à St-Triphon, «Sektor 1» fait durer le plaisir

Valérie Passello

16.8.2021

La carrière de Saint-Triphon étant destinée à accueillir un parc technologique, le Karl's Kühne Gassenschau s'y produit pour la dernière fois avec le spectacle «Sektor 1». Au vu du succès rencontré depuis juillet, de nouvelles dates ont été mises en pré-vente pour les mois de septembre et octobre. Visite et impressions.

Valérie Passello

16.8.2021

Cela fait 25 ans que, régulièrement, la carrière des Andonces de St-Triphon, dans le Chablais, se mue en terrain de jeu géant pour la troupe zurichoise Karl's Kühne Gassenschau. La création d'un data center y est désormais prévue pour 2024, annonçaient la RTS et le Nouvelliste. Cette année 2021 est donc la dernière où le public verra évoluer la troupe au sein de ce décor particulier.  

Et avec «Sektor 1», ces saltimbanques un peu fous frappent très fort. Le thème est plutôt sombre: les déchets, l'écologie, l'empreinte catastrophique de l'homme sur la nature. Mais que l'on se rassure, l'humour et la poésie sont bien présents aussi. De même que les cascades ou la pyrotechnie, ce qui permet à chacun d'y trouver son compte, par les différentes pistes de lecture offertes.  

Très vite, la troupe nous emmène dans son univers, à la découverte d'un «monde parfait», qui ne l'est peut-être pas tant que cela... Mais il serait dommage d'en dévoiler davantage, la découverte in situ étant la meilleure manière d'appréhender le fameux «Sektor 1».

Relevons tout de même la créativité, l'inventivité, les prouesses techniques et la performance des acteurs, qui jouent par tous les temps. Devant un public qui, lui, est bien abrité. 

Dates supplémentaires

Le 11 août dernier, le Karl's Kühne Gassenschau tirait un bilan intermédiaire positif après 29 représentations données depuis le 1er juillet. «Sur le plan émotionnel, c’est vraiment très fort pour la troupe de recommencer à jouer devant un public après la pause imposée par le coronavirus. Chaque soir, l’équipe est gonflée à bloc pour jouer le spectacle à la perfection, que la météo soit clémente ou non. Et les spectateurs sont reconnaissants: chaque soir, le spectacle s’achève par une standing ovation et des applaudissements enthousiastes qui résonnent dans la poitrine», se réjouit la troupe.

Pour entrer sur le site, le public doit présenter un certificat Covid valide ou le résultat négatif d'un test antigénique effectué dans les 48 heures précédant le spectacle, carte d'identité à l'appui. Une fois cette formalité remplie, «la suite, c'est sans masque», lancent joyeusement les contrôleurs de l'entrée. Et la sensation de retrouver «le monde normal» étourdit quelque peu l'assemblée, qui retrouve toutefois très vite ses habitudes, tout à la joie d'assister à une manifestation culturelle.

«Comme la pleine capacité d’accueil de 1400 spectateurs est de nouveau autorisée seulement depuis le 1er juillet 2021, il reste des places pour pratiquement toutes les représentations, et de nouvelles dates viennent d’être mises en pré-vente pour septembre et octobre», annonce le Karl's Kühne Gassenschau. «Sektor 1» est ainsi prolongé jusqu'au 9 octobre.