Refonte du projet et démission du président Bruno Mégevand

nt, ats

14.10.2021 - 09:52

La Fondation pour la Cité de la musique (FCMG) a pris acte de la démission de son président Bruno Mégevand au 1er octobre 2021. L'initiateur et fervent partisan du projet continuera néanmoins de lui apporter son soutien. Des travaux vont débuter prochainement en vue d'une refonte de cette proposition artistique et culturelle.

nt, ats

14.10.2021 - 09:52

Bruno Megevand, président de la Fondation Cité de la Musique Geneve (FCMG),a annoncé sa démission au 1er octobre. Le projet refusé dans les urnes va être remodelé.
ATS

Les besoins en locaux de la Haute Ecole de Musique (HEM) et de l’Orchestre de la Suisse romande (OSR) restent entiers et pressants. Un projet faisant dialoguer ces deux institutions et ouvert à toutes les musiques demeure d’une grande nécessité, malgré le préavis négatif exprimé par les électeurs de la Ville de Genève le 13 juin dernier, écrit la Fondation dans un communiqué.

Sous l’impulsion du Département de la cohésion sociale, une large concertation des milieux musicaux va débuter prochainement. Le Comité consultatif, créé en janvier 2021 par la FCMG, y prendra part. Ces travaux déboucheront sur une refonte du projet artistique et culturel de la Cité de la musique.

La Fondation va poursuivre ses efforts pour améliorer le projet initial, en tenant compte des critiques et des recommandations émises au printemps dernier. Dans l’attente des décisions du Conseil d’Etat quant à la voie à suivre, elle souhaite désormais modifier sa gouvernance, le concept artistique et culturel, l’implantation du bâtiment et son architecture.

Nouveau départ

Au niveau de la gouvernance, les représentants de l'OSR et de la HEM seront réduits à deux par institution. De nouveaux membres, issus des collectivités publiques et des musiques actuelles, seront nommés.

S'exprimant jeudi dans plusieurs journaux, Bruno Mégevand explique avoir pris la décision de démissionner pour sauver le projet qu'il incarnait depuis huit ans et lui permettre un nouveau départ. Pour l’heure, David Lachat, vice-président, assurera la présidence ad intérim.

Le projet refusé dans les urnes était prévu près de la place des Nations. Le vaste bâtiment en verre devait abriter l'OSR et la HEM, aujourd'hui éparpillée entre plusieurs lieux. Une salle philharmonique de 1580 places, deux autres salles de concert, des salles de cours, une médiathèque, un restaurant et un parc publics étaient prévus.

nt, ats