Il est recommandé d'aérer les classes trois fois par heure

gf, ats

9.12.2021 - 16:02

Les infections au Covid-19 surviennent bien plus souvent dans des espaces intérieurs mal aérés que dans ceux qui le sont régulièrement. Cette conclusion peu surprenante s'appuie désormais sur une étude de l'Empa menée dans 150 salles de classe grisonnes. L'institut recommande d'aérer trois fois par heure.

gf, ats

9.12.2021 - 16:02

epa09610816 A teacher opens a window in a classroom for extra ventilation, in de Bilt, The Netherlands, 29 November 2021. Due to the tightened coronavirus measures, primary school students from group six must wear face masks when they move. EPA/JEROEN JUMELET
Dans les classes présentant une mauvaise qualité de l'air, le nombre d'infections au coronavirus se révèle bien plus élevé. (image d'illustration)
KEYSTONE

Les chercheurs du Laboratoire fédéral d'essai des matériaux et de recherche (Empa) ont analysé les données enregistrées depuis le mois d'octobre par 300 senseurs de CO2 installés dans des salles de classe aux Grisons. En parallèle, ils ont observé le nombre résultats positifs relevés dans ces classes lors des tests Covid menés régulièrement et systématiquement dans les écoles grisonnes.

Dans son étude, l'Empa a pu ainsi prouver pour la première fois de manière empirique la corrélation entre la concentration de dioxyde de carbone (CO2) et la transmission du coronavirus par aérosols. La teneur en CO2, la température de l'air et son humidité ont été mesurées dans 59 salles de classe.

Mauvais air dans 60% des classes

Les enseignements de cette étude empirique sont clairs: dans les classes présentant une mauvaise qualité de l'air, le nombre d'infections au coronavirus se révèle bien plus élevé – six fois plus – que dans les classes bien aérées. A cet égard, 60% des salles de classe affichaient un taux de CO2 dans l'air trop élevé, indiquent jeudi les autorités grisonnes.

Les chercheurs recommandent donc d'aérer les salles de classe plus que d'habitude, même lorsque les températures extérieures sont basses. Dans une circulaire d'information en préparation, ils conseillent de les aérer trois fois par heure pendant cinq minutes.

L'Empa a relevé de données supplémentaires dans les cantons de Lucerne et du Tessin. La publication de l'ensemble de l'étude est attendue pour le début de l'année prochaine, précise à Keystone-ATS le chercheur Hossein Gorji.

Retour du masque à l'école primaire

En raison du nombre élevé d'infections au coronavirus dans les écoles, l'enseignement en présentiel n'est plus possible sans mesures de protection supplémentaires, souligne le ministre grison de l'éducation Jon Domenic Parolini (Centre). Dès lundi, le port du masque sera donc obligatoire pour les élèves dès la 3e année primaire.

Jeudi, le canton de Schwyz est même allé plus loin dans cette perspective. Son département de l'éducation a annoncé l'obligation généralisée de porter le masque dès la 1ère année primaire et dans les structures d'accueil de jour. Schwyz rejoint ainsi le canton de Lucerne qui a mis en oeuvre la même mesure généralisée en début de semaine. Zurich en fera de même dès la rentrée de janvier.

gf, ats