EuroBirdwatch: des millions d’oiseaux migrateurs observés

uc, ats

4.10.2021 - 10:53

uc, ats

4.10.2021 - 10:53

Des millions d'oiseaux migrent actuellement au-dessus de l'Europe et de la Suisse pour rejoindre des contrées plus chaudes. Le week-end dernier, les traditionnelles Journées internationales des oiseaux migrateurs ont attiré près de 3500 personnes en Suisse.

Le rémiz penduline, ou mésange rémiz, figure parmi les raretés observées ce week-end.
ATS

Les amateurs se sont rendus dans l’un ou l’autre des 53 stands des sections de BirdLife Suisse et d’autres associations ornithologiques. Ils ont dénombré près de 167'000 oiseaux migrateurs, a indiqué lundi la station ornithologique dans un communiqué.

Parmi les stars de cette édition, il y avait les étourneaux avec leurs fascinantes formations aériennes. Mais c’est le pigeon ramier qui détient le record de l’espèce la plus observée du week-end avec 90’000 individus recensés.

Le pinson était également bien représenté avec environ 30’000 individus, ainsi que l’hirondelle rustique et ses 6000 individus comptabilisés. De forts vents du sud ont été enregistrés à certains endroits, ce qui signifie que moins de petits oiseaux étaient en mouvement, dans l'attente de conditions plus propices à la migration.

Quelques raretés

Néanmoins, avec un total de 166’828 oiseaux observés, un grand nombre de volatiles ont tout de même traversé nos cieux. Parmi eux se trouvaient également quelques raretés, comme le pluvier argenté, le pipit à gorge rousse, le balbuzard pêcheur et le rémiz penduline.

L'EuroBirdwatch avait lieu pour la 28e fois cette année. La manifestation se déroulait dans 41 pays d'Europe et d'Asie centrale, où les migrateurs ont été observés et comptés par quelque 28’000 personnes. Cette année, plus de 7 millions d’oiseaux ont pu être recensés.

Birdlife rappelle également qu'environ 25 millions d'oiseaux migrateurs sont tués illégalement chaque année dans la région méditerranéenne. Le drainage des zones humides, les lignes électriques, les éoliennes et l'éclairage nocturne excessif rendent également difficile le déplacement des oiseaux vers leurs quartiers d'hiver.

uc, ats