Dépression post-pandémie Les jeunes femmes sont plus touchées que les jeunes hommes

me, ats

6.2.2023 - 14:25

Les jeunes femmes en Suisse sont davantage touchées par des troubles anxieux, des dépressions et le TDAH que les jeunes hommes depuis la pandémie. C'est le résultat d'une étude de l'Université de Zurich.

Les jeunes femmes en Suisse sont davantage touchées par des troubles anxieux, des dépressions et le TDAH que les jeunes hommes depuis la pandémie. 
Les jeunes femmes en Suisse sont davantage touchées par des troubles anxieux, des dépressions et le TDAH que les jeunes hommes depuis la pandémie. 
IMAGO/YAY Images

me, ats

6.2.2023 - 14:25

La santé psychique des jeunes hommes a été globalement moins affectée par la pandémie que celles des jeunes femmes, selon une étude publiée récemment dans la revue spécialisée International Journal of Environmental Research and Public Health. Il ressort aussi de cette étude que le stress lié au Covid-19 était plus faible chez les hommes que chez les femmes en 2020 et 2021.

Les chercheurs supposent que la différence de perception du stress et ses conséquences sur la santé mentale ont plusieurs causes. L'une d'elles est que les femmes s'inquiètent davantage des problèmes de santé liés à la pandémie.

Responsabilité et garde des enfants

En outre, les femmes assument souvent une plus grande responsabilité au sein de la famille, notamment la garde des enfants. Les chercheurs expliquent l'augmentation du trouble du déficit de l'attention avec ou sans hyperactivité (TDAH) chez les femmes par la perte de structure et de routines quotidiennes causée par les mesures contre le Covid-19.

Les résultats de cette étude se basent sur les données fournies par 1175 Suissesses et Suisses. Ils ont été interrogés pour la première fois en 2018 sur leur santé psychique pour une autre étude. Ils étaient alors âgés de 19,6 ans en moyenne.

me, ats