Microplastiques L'abrasion des pneus sous la loupe des chercheurs

uc, ats

24.11.2022 - 12:02

L’abrasion des pneus est l’une des plus grandes sources de microplastiques dans l’environnement en Suisse. Trois institutions de recherche, dont l’EPFL, ont achevé la première phase d’un projet visant à évaluer leur toxicité.

L’abrasion des pneus est l’une des plus grandes sources de microplastiques dans l’environnement en Suisse. (image d'illustration)
L’abrasion des pneus est l’une des plus grandes sources de microplastiques dans l’environnement en Suisse. (image d'illustration)
KEYSTONE

uc, ats

24.11.2022 - 12:02

Le projet a été lancé en avril 2020 sous l’impulsion d’un consortium d’industriels du pneu, a indiqué jeudi l'Ecole polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL) dans un communiqué.

Cette recherche, coordonnée par le Centre suisse d’écotoxicologie appliquée (Ecotox) et menée en partenariat avec l’EPFL et l’Institut fédéral suisse des sciences et technologies de l'eau (Eawag), vient de voir sa première phase s’achever avec deux publications parues dans la revue Environmental Science & Technology.

Les scientifiques ont analysé la solubilisation et la bioaccessibilité de composants chimiques issus des particules de pneu dans les systèmes digestifs de truites arc-en-ciel en utilisant une approche in-vitro basée sur des fluides gastriques et intestinaux de synthèse.

Sur les onze substances analysées, les scientifiques indiquent que le taux d’absorption par le système digestif varie de 0,06% à 44,1%. Ce taux varie aussi en fonction de la présence ou non de nourriture.

uc, ats