Dégâts de construction

L'Empa trouve la cause du «scandale du béton» en Irlande

me, ats

20.12.2022 - 12:17

Des chercheurs de l'Empa ont trouvé la cause du «scandale du béton» en Irlande: une teneur élevée de pyrrhotine dans le matériau de construction. Des milliers de maisons présentent des fissures. Les dommages sont estimés à trois milliards d'euros.

Des chercheurs de l'Empa ont découvert qu'une forte teneur en pyrrhotine dans le béton est l'origine des dégâts constatés sur des milliers de maisons en Irlande.
Des chercheurs de l'Empa ont découvert qu'une forte teneur en pyrrhotine dans le béton est l'origine des dégâts constatés sur des milliers de maisons en Irlande.
ATS

me, ats

20.12.2022 - 12:17

Dans le comté de Donegal, au nord-ouest de l'Irlande, des milliers de maisons «s'effritent» et présentent des dommages «massifs», a indiqué mardi le Laboratoire fédéral d'essai des matériaux et de recherche (Empa). Depuis 2016, les propriétaires touchés manifestent pour obtenir réparation.

Le 15 novembre à Letterkenny (Irlande), l'Empa a présenté le résultat de ses recherches. Les analyses effectuées par le laboratoire suisse contredisent l'hypothèse selon laquelle une trop forte teneur en mica dans le béton est à l'origine du problème.

Pyrrhotine dans le béton

Pour les chercheurs de l'Empa, c'est la présence en «grande quantité» d'un minéral appelé pyrrhotine qui est la cause des dommages. Lorsque la pyrrhotine est oxydée par l'oxygène présent dans la pâte de ciment du béton, elle libère du soufre, qui entraîne à son tour la formation d'ettringite.

L'ettringite se forme de toute façon lors du durcissement du ciment. Mais la formation d'une quantité supplémentaire d'ettringite causée par la forte teneur en pyrrhotine «entraîne une dilatation qui finit par provoquer des fissures dans le béton», explique l'Empa.

Si une plus grande quantité de soufre est libérée, alors le minéral thaumasite se forme. Ce processus réduit la résistance du béton en dissolvant des composants importants tels que les hydrates de silicate de calcium. Finalement, ça peut aboutir «à la désintégration du matériau de construction».

Norme de construction

Selon Andreas Leemann, chef du groupe de recherche «technologie du béton» à l'Empa, la norme de construction irlandaise IS 465 ne prescrit aucune teneur en pyrrhotine dans le béton, contrairement à la norme européenne correspondante EN 12620. Dans les échantillons de béton prélevés sur les maisons endommagées en Irlande, l'Empa a trouvé que la teneur en pyrrhotine «dépassait la valeur limite autorisée par l'UE d'un facteur de 4 à 7».

Selon les estimations actuelles, les coûts des dommages et des indemnisations pour les maisons endommagées devraient s'élever à trois milliards d'euros. L'Empa va continuer à étudier le problème du béton «de manière encore plus approfondie» dans le cadre d'un projet financé par l'Etat irlandais.

me, ats