Le glas va-t-il sonner pour les libellules?

sn, ats

9.12.2021 - 14:01

La destruction des zones humides provoque un recul des libellules dans différents pays, les menaçant d'extinction. Pour la première fois, plus de 40'000 espèces sont dans cette situation sur la Liste rouge de l'Union internationale pour la conservation de la nature.

sn, ats

9.12.2021 - 14:01

La destruction des zones humides provoque un recul des libellules dans différents pays, les menaçant d'extinction (image symbolique).
ATS

La diminution des libellules reflète la large perte de marais et de marécages en raison de l'agriculture et de l'urbanisation. Au total, près de 150'000 espèces se trouvent sur la Liste rouge, a indiqué jeudi l'Union internationale pour la conservation de la nature (UICN).

«Il faut protéger de manière urgente les territoires humides», affirme le directeur général de l'UICN, l'ancien chef de l'Office fédéral de l'environnement (OFEV) Bruno Oberle. Ces écosystèmes reculent trois fois plus rapidement que les forêts, ajoute-t-il aussi.

Les marais et les marécages absorbent le CO2, alimentent les populations en eau et en nourriture propres, protègent des inondations ou encore rassemblent 10% des espèces. Parmi plus de 6000 variations de libellules, 16% sont menacées d'extinction.

Elles sont plus d'un quart dans une partie de l'Asie, surtout en raison de l'élimination des terres humides. La déforestation est responsable en Amérique latine. Et les polluants et le changement climatique constituent les menaces les plus importantes en Europe et dans le nord du continent américain, affirme l'organisation.

sn, ats