Un nombre record de geais des chênes est en visite en Suisse

st, ats

3.11.2021 - 10:49

Le passage des geais des chênes va battre un record cette année à la station de baguage du Col de Bretolet (VS). Pas moins de 154 oiseaux ont été bagués, bien au-dessus de la moyenne de treize par saison.

st, ats

3.11.2021 - 10:49

Les glands constituent une source de nourriture importante pour le geai. Leur disponibilité influence sa migration.
ATS

Ces chiffres élevés laissent présager une invasion, c'est-à-dire des mouvements de fuite qu'entreprennent certains oiseaux du nord de manière irrégulière vers le sud ou l'ouest, écrit mercredi la Station ornithologique de Sempach (LU). La dernière remonte à 2019, où plus de 130'000 individus ont été dénombrés pour l'ensemble de la période de migration au-dessus du lac de Constance.

Le petit corvidé se nourrit principalement de glands. Une bonne année de fructification, propice à la nidification, suivie d’une mauvaise glandée à cause du gel printanier, couplée à une vague de froid précoce dans les pays nordiques, sont les causes les plus probables de ces invasions.

En Suisse, les geais des chênes sont des migrateurs partiels. La majorité d'entre eux restent pour l'hiver, mais une partie, surtout les jeunes, migrent vers le sud de la France. Les oiseaux hibernant en Suisse sont rejoints par ceux en provenance des pays nordiques.

Habitant typique des forêts, le geai des chênes est connu pour être l'un des meilleurs forestiers, précise la station ornithologique. Les glands qu'il cache en quantité comme provisions ne sont pas tous retrouvés, ce qui contribue à la reforestation.

st, ats