3e dose: cantons et Confédération en attente sur Swissmedic

nipa, ats

21.10.2021 - 14:46

La Confédération et les cantons sont suspendus à la décision de Swissmedic de recommander une troisième dose de vaccin. Les personnes de plus de 80 ans pourraient être les premières concernées, a dit jeudi le ministre de la santé Alain Berset.

nipa, ats

21.10.2021 - 14:46

«Nous avons des échanges réguliers avec la commission fédérale des vaccinations et les cantons. Nous attendons la décision de Swissmedic», a-t-il indiqué devant les médias à Berne. Il faudra encore déterminer à qui et quand un rappel de la vaccination sera proposé.

Mais on a constaté une certaine baisse de l'efficacité du vaccin après quelques mois chez les personnes de plus de 80 ans. Les cantons devront donc se préparer aux rappels pour ces personnes.

Ne pas politiser l'injection

Même si aucun vaccin ne protège à 100%, ceux dont on dispose en Suisse sont sûrs, efficaces et de très haute qualité, a assuré Alain Berset. Le vaccin fonctionne et cela est scientifiquement prouvé, a ajouté le directeur de la Conférence des directeurs cantonaux de la santé (CDS) Lukas Engelberger.

Et d'appeler à ne pas politiser l'injection. Ce n'est pas lui qui divise la société mais la pandémie. Le vaccin est le meilleur moyen d'éviter cette scission.

Zone à risque

«Nous ne sommes pas encore hors de la zone à risque» malgré une situation plus détendue qu'en août, estime M. Engelberger. Les chiffres des infections et des personnes hospitalisées après une infection sont en recul depuis plusieurs semaines. Toutefois, la situation ne se détend que lentement dans les hôpitaux.

Les nombreuses infections au cours des dernières semaines se font encore ressentir. La majorité des personnes hospitalisées ne sont pas vaccinées. Elles représentent un risque pour l'ensemble de la société et de l'économie, a souligné M. Engelberger.

"Éviter des foyers épidémiques locaux"

«Nous avons vu une corrélation directe et forte ente le taux de vaccination et l'incidence dans la même région. Nous voulons éviter des foyers épidémiques locaux avec l'arrivée de l'hiver», a renchéri le conseiller fédéral Alain Berset.

La semaine de vaccination qui aura lieu en novembre, «Ensemble pour sortir de la pandémie», est donc essentielle. L'information est au centre de cette campagne. Il faut atteindre les gens, a-t-il insisté.

"Un bon taux d'immunité avant l'hiver"

Il est important de continuer à vacciner. «Personnellement, je suis optimiste, que nous atteindrons un bon taux d'immunité avant l'hiver», selon le président de la CDS.

Le soutien des cantons est fort dans l'offensive de vaccination, a conclu le ministre de la santé. Il leur revient de voir où cette campagne sera le plus utile, dans les milieux du tourisme, devant les centres commerciaux, ou dans les stations de ski.

nipa, ats