«Déclaration d'amour»

Addiction Suisse: «Chère Migros, reste toi-même»

La Rédaction de blue News

16.5.2022

Alors que la votation sur l'éventualité de vendre de l'alcool dans les rayons du géant orange a débuté et se poursuit jusqu'au 4 juin, Addiction Suisse prend position avec un message positif, invitant les citoyens à signer une «déclaration d'amour» à une Migros unique et sans alcool.

Gottlieb Duttweiler (1888-1962), fondateur de la coopération
Gottlieb Duttweiler (1888-1962) devant le marché Migros à Oerlikon, canton de Zurich, Suisse, photographié le 9 avril 1960. Le fondateur de la coopération «Migros» souhaitait ne pas y vendre d'alcool, afin de protéger la population de ses effets néfastes.
KEYSTONE

La Rédaction de blue News

16.5.2022

Le vote fait beaucoup de bruit depuis quelques semaines. Depuis ce lundi 16 mai, il est possible de se prononcer sur la potentielle vente d'alcool à la Migros directement dans les magasins. Le scrutin a déjà démarré au début mai pour les quelque 2,3 millions membres des dix coopératives régionales, qui peuvent se prononcer jusqu'au 4 juin. 

C'est ce lundi qu'Addiction Suisse a choisi pour lancer une campagne massive visant à dissuader la Migros d'amorcer ce changement radical. «Avec environ 900 points de vente supplémentaires, la vente d’alcool à la Migros augmenterait considérablement les problèmes liés à l’alcool en Suisse», s'inquiète l'organisation.

Le message adressé au leader du commerce de détail se veut positif: «Chère Migros, reste toi-même: unique et sans alcool», déclare Addiction Suisse, rappelant que l'enseigne a «toujours été visionnaire» et lui témoignant son estime pour cela.

Addiction Suisse/Youtube

Les fans de Migros sont ainsi invités à signer une déclaration d'amour, afin que la philosophie, décidée il y a près de 100 ans par le fondateur Gottlieb Duttweiler, reste la même.

Davantage d'offre, davantage de risques

«Migros gère un quart environ de la surface de vente du commerce de détail et de nombreux restaurants dans toute la Suisse», rappelle Addiction Suisse dans son communiqué, ajoutant que la vente d’alcool dans ses magasins entraînerait de facto une extension massive de l’offre.

Les arguments d'Addiction suisse

  • 1550 personnes meurent des suites de la consommation d’alcool par an en Suisse.
  • L’alcool est la principale cause de mortalité chez les hommes de 15 à 24 ans.
  • Chaque année, 11'500 personnes sont hospitalisées pour une intoxication alcoolique.
  • La moitié des actes de violence commis dans l’espace public sont dus à l’alcool.
  • 250'000 personnes sont alcoolo-dépendantes dans notre pays.

«La recherche montre clairement que lorsque l’offre augmente, cela entraîne automatiquement une amplification des problèmes d’alcool dans la population», argumente le centre national de compétences dans le domaine des addictions.

Autre point soulevé: plus l'offre est grande, plus la concurrence est rude, plus les prix baissent. «L’alcool devient alors moins cher, ce qui a des conséquences négatives pour les groupes les plus vulnérables de la population et pour les jeunes», alerte Addiction Suisse, invitant à ne pas amener davantage d'incitation à ces personnes.