Personnes vaccinées ou guéries

«Personnes vaccinées ou guéries confondues» : de 90 à 96% de la population suisse adulte est immunisée

gf, ats

28.1.2022 - 15:24

Le Conseil fédéral pourrait décider la semaine prochaine d'abandonner le principe des mises en quarantaine liées au coronavirus. Alain Berset l'a annoncé vendredi lors d'une visite en Argovie. Il invoque la nette amélioration de la situation dans les hôpitaux.

En conférence de presse à Aarau, Alain Berset a souligné la nette amélioration de la situation dans les hôpitaux et le fort degré d'immunisation de la population suisse. La suppression des mises en quarantaine et du télétravail obligatoire sont donc à l'ordre du jour. (archives)
KEYSTONE

gf, ats

28.1.2022 - 15:24

Il y a deux semaines, la période de quarantaine a été réduite de dix jours à cinq jours. La situation a continué à s'améliorer dans les hôpitaux en raison de la faible dangerosité du variant Omicron. Conséquence, le Conseil fédéral «va discuter la semaine prochaine de la possibilité de supprimer les mises en quarantaine» des contacts de personnes infectées, a confié le ministre de la santé aux médias réunis à Aarau.

Télétravail bientôt plus obligatoire?

Le gouvernement pourrait aussi transformer l'obligation actuelle du télétravail en recommandation, a ajouté Alain Berset. Face à ce possible double assouplissement, le conseiller fédéral a invoqué le fait que la pression a clairement baissé dans les hôpitaux. «Il n'y a plus de menace de surcharge», a-t-il souligné.

Niveau d'immunisation de 90 à 96% chez les adultes

Par ailleurs, la population suisse atteint un niveau d'immunisation de 90 à 96% dans toutes les catégories d'âge adulte, selon des chiffres cités par Alain Berset, «personnes vaccinées ou guéries confondues».

L'immunisation des enfants et jeunes de 10 à 19 ans est de 87%. Seuls les enfants de moins de 9 ans présentent un niveau d'immunisation clairement inférieur.

La Suisse «va beaucoup bouger» ces prochains temps en matière d'assouplissement des mesures de protection contre le Covid-19, a-t-il ajouté, tout en rappelant que «sortir des mesures» était «un processus». Il n'est pas question de les lever toutes en même temps.

gf, ats