Coronavirus

Explosion du nombre de cas à Schwytz

ATS

14.10.2020 - 17:29

L'hôpital de Schwyz fait face à une hausse spectaculaire de cas positifs au Covid-19, à un afflux grandissant de patients et à une part en hausse de personnes présentant des difficultés respiratoires (archives).
Source: KEYSTONE/ALEXANDRA WEY

L'hôpital de Schwyz réagit à la hausse spectaculaire du nombre d'infections au Covid-19 dans le canton. Il appelle la population de la région du chef-lieu à porter le masque et à éviter les rassemblements de personnes. L'hôpital atteint les limites de ses capacités.

Le secteur isolé de l'établissement destiné aux personnes infectées au coronavirus se remplit constamment et la part des patients présentant des difficultés respiratoires augmente, indique l'hôpital mercredi. Doté de 25 places, ce secteur affiche quasi complet, précise une porte-parole à Keystone-ATS. Des patients sont désormais réorientés vers d'autres hôpitaux. Il est donc capital d'atténuer la tendance.

Actuellement, 30 à 40% des tests réalisés dans l'hôpital de Schwyz sont positifs, précise l'établissement. Le nombre de cas constatés augmente très fortement depuis dix jours dans la région centrale du canton, entourant le chef-lieu. Si la tendance se poursuit, les patients ne pourront plus être soignés sur place.

Schwyz, un cas extrême en Europe

Le canton de Schwyz subit actuellement la vague de coronavirus de plein fouet. Depuis plusieurs jours, il est le plus touché de Suisse pour les nouveaux cas en proportion du nombre d'habitants.

Mercredi matin, les autorités ont fait part de 94 cas positifs au cours des dernières 24 heures, soit plus du double de la veille et un nouveau record absolu en terres schwyzoises depuis le début de la crise. «L'explosion du nombre de cas à Schwyz est actuellement l'une des pires de toute l'Europe», souligne le médecin-chef Reto Nüesch dans un message diffusé sur Youtube.

Mardi, le gouvernement du canton a annoncé l'introduction de l'obligation de porter le masque dès vendredi dans tous les évènements réunissant plus de 50 personnes. Cette obligation est étendue aux évènements plus petits ainsi qu'aux établissements publics si la distance sociale ne peut y être garantie. L'hôpital de Schwyz déplore cette réaction «trop tardive et trop peu conséquente» de l'exécutif, critique sa porte-parole.

Retour à la page d'accueil

ATS