Guerre en Ukraine Berne «choquée» par les tirs sur un hôpital pour enfants

sn, ats

9.7.2024 - 17:38

La Suisse «condamne fermement» les attaques de lundi contre plusieurs villes ukrainiennes. Mardi devant le Conseil de sécurité à l'ONU à New York, elle s'est dit «choquée» par les tirs de missiles contre un hôpital pour enfants.

L'hôpital pour enfants ciblé par la Russie à Okhmatdyt en Ukraine a été largement endommagé.
L'hôpital pour enfants ciblé par la Russie à Okhmatdyt en Ukraine a été largement endommagé.
ATS

9.7.2024 - 17:38

«Encore une fois, des enfants sont devenus les victimes de l'agression militaire russe qui continue» depuis plus de deux ans, a affirmé l'ambassadrice suisse Pascale Baeriswyl. Elle a relayé les condoléances de la Suisse pour les proches, les victimes et les blessés des attaques de lundi.

Plus de 30 personnes ont été tuées. Mme Baeriswyl a à nouveau rappelé que le droit international humanitaire (DIH) interdit de cibler des infrastructures civiles et également des centres de santé.

«Nous appelons la Russie à s'y conformer», a-t-elle ajouté alors que son homologue russe Vassili Nebenzia préside le Conseil de sécurité pendant le mois de juillet. «Protéger le personnel humanitaire, y compris médical, est une obligation», a-t-elle insisté, demandant à nouveau à ce pays un cessez-le-feu et un terme à ce conflit.

L'ONU a parlé mardi de «probabilité importante» que l'hôpital pour enfants d'Okhmatdyt ait été «directement ciblé» lundi par l'armée russe.

Et devant le Conseil des droits de l'homme de l'ONU à Genève, le Haut-commissaire aux droits de l'homme Volker Türk a affirmé dans l'après-midi que le mois de mai avait été le plus meurtrier pour les civils en près d'un an en Ukraine. Les décès de près de 180 personnes ont pu être authentifiés. Le chiffre est probablement plus important, selon l'ONU.

sn, ats