Vaccination

Dans sa nouvelle campagne, l'OFSP s'attaque aux jeunes

st, ats

14.9.2021 - 10:52

st, ats

14.9.2021 - 10:52

Les adolescents et jeunes adultes ont encore une grande marge de progression en matière de vaccination. L'Office fédéral de la santé publique (OFSP) lance mardi une campagne à leur intention par le biais de courtes vidéos drôles diffusées sur les réseaux sociaux.

Les jeunes sont sensibilisés à la vaccination par le biais des réseaux sociaux (image symbolique).
ATS

Les trois vidéos de «fails» (échecs) ont pour but de montrer aux jeunes de 12 à 29 ans qu'ils doivent aussi oser se faire vacciner, a indiqué mardi l'OFSP lors d'un point de presse en ligne. Les clips, mettant en scène des jeunes protagonistes effectuant diverses actions qui tournent mal, mettent l'accent sur l'autodérision. Elles ont pour but d'apaiser les craintes «diffuses» des jeunes par rapport à la vaccination.

Selon Virginie Masserey, cheffe de la section contrôle des infections de l'OFSP, 40,6% des jeunes âgés de 12 à 19 ans ont reçu une dose de vaccin et 27% les deux doses. Ces chiffres montent à respectivement 56% et 46% pour les 20 à 29 ans.

Bénéfices sociaux

La vaccination n'apporte pas que des bénéfices sur le plan de la santé, mais aussi au niveau social, a souligné Adrian Kammer, responsable de la campagne de communication à l'OFSP. La vie quotidienne redevient plus facile, que ce soit pour sortir ou voyager, a-t-il souligné. Les conséquences psychologiques de la pandémie peuvent également être réduites, par exemple en ne devant pas se mettre en quarantaine.

Ces aspects incitent souvent les jeunes à se faire vacciner, d'autant plus depuis l'extension lundi du certificat Covid. «La vaccination permet aux jeunes de revenir à la normalité», a insisté Mme Masserey.

Selon l'OFSP, le coût de la campagne s'élève à 230'000 francs, dont 70% sont consacrés aux frais de diffusion sur les réseaux sociaux. La campagne sera également diffusée dans l'espace public par les canaux traditionnels à partir du 5 octobre.

Covid long

Depuis fin août, l'OFSP recommande la vaccination à tous les jeunes de plus de 12 ans. Il est rare qu'ils développent des formes graves à cet âge-là, mais ils doivent tout de même être protégés des effets de la maladie, par exemple le Covid long.

Les personnes vaccinées sont non seulement moins susceptibles de transmettre le virus, mais le développement de variants est également réduit. Le moment est bon pour se faire vacciner, notamment pour être protégé à l'approche de l'automne et de l'hiver, a souligné Mme Masserey.

st, ats