Stratégie post-Covid

Confédération et cantons doivent se tenir prêts

nipa, ats

30.3.2022 - 16:52

La phase aigüe de la pandémie est terminée selon le gouvernement, mais la prudence reste de mise. La Confédération et les cantons veulent se mettre d'accord sur un document stratégique commun pour clarifier les tâches de chacun.

Avec le retour à la situation normale, les cantons repassent en première ligne pour la gestion de la pandémie et la protection de la population. (image d'illustration)
KEYSTONE

nipa, ats

30.3.2022 - 16:52

Avec le retour à la situation normale, les cantons repassent en première ligne pour la gestion de la pandémie et la protection de la population. Berne ouvre une procédure de consultation jusqu'au 22 avril afin de clarifier les tâches et les objectifs de chacun.

Quatre scénarios possibles en 2022/2023

  • Un faible nombre de cas avec quelques flambées régionales
  • Une augmentation des cas mais avec une situation gérable grâce aux structures existantes
  • Une augmentation avec un risque de surcharge du système de santé
  • Une nouvelle situation de pandémie avec un nouvel agent pathogène

Les cantons devront assurer la surveillance de la pandémie à leur niveau et adapter en conséquence leurs capacités hospitalières, en étant prêts à faire face aux différents scénarii. Une infrastructure de tests suffisamment réactive devra être disponible, en cas de détérioration de la situation.

Large palette de mesures

La majeure partie des tâches qui relevaient de la Confédération durant la situation particulière relèvera dès le 1er avril des cantons. Ceux-ci ont désormais la possibilité d'édicter les mêmes mesures qui ont prévalu jusqu'ici au niveau fédéral.

Les cantons peuvent par exemple prononcer l'interdiction totale ou partielle de manifestations, fermer des écoles, interdire ou limiter l'entrée et la sortie de certains bâtiments ou zones. Ils peuvent rendre le port du masque obligatoire dans les transports publics, dans les magasins, lors de manifestations, à l'école, ordonner des mesures d'isolement et de quarantaine, et le traçage des contacts.

Certificat et vaccins aussi

Ils peuvent aussi réactiver l'utilisation du certificat Covid dans des lieux publics. Ce certificat sera maintenu et développé par la Confédération conformément aux prescriptions de l'UE comme condition préalable pour voyager.

Il sera d'ailleurs désormais possible d'établir des certificats de guérison sur la base du résultat positif à un test rapide antigénique, lit-on dans le document de la consultation. De tels certificats ont déjà été délivrés entre le 24 janvier et le 16 février 2022, mais ils n'étaient valables qu'en Suisse, faute de législation à l’échelle européenne. Ces certificats sont désormais valables à l'international pendant 180 jours.

Concernant les vaccins, les cantons devraient assurer en tout temps à la population l'accès aux vaccins et aux rappels à toutes et tous, notamment en prévision de l'automne 2022. Berne continuera d'assurer l'achat de vaccins jusqu'en 2023.

L'Office fédéral de la santé publique continuera d'assurer le soutien financier et de coordination des projets de recherche nationaux et de divers programmes de surveillance concernant la recherche sur des médicaments contre le Covid-19 et sur les effets à long terme de la maladie.

nipa, ats