Conseil d'Etat: une femme au moins sera élue dimanche

js, ats

9.5.2021 - 09:36

Les citoyens neuchâtelois sauront dimanche soir si leur Conseil d'Etat restera à gauche et s'il comptera une ou deux femmes. L'élection est très ouverte entre la liste de gauche plurielle avec deux PS et un Vert et celle de droite avec trois PLR.

js, ats

9.5.2021 - 09:36

Un panneau indique l'entree du bureau de vote lors du premier tour des elections cantonales neuchateloises le dimanche 18 avril 2021 a La Chaux-de-Fonds. (KEYSTONE/Jean-Christophe Bott)
Sur les six candidats en lice pour ce 2e tour, un seul ne sera pas élu car cinq postes sont en jeu. (image d'illustration)
KEYSTONE

Sur les six candidats en lice pour ce 2e tour, un seul ne sera pas élu car cinq postes sont en jeu. Le taux de participation risque d'être très nettement plus bas que lors du second tour de 2013 (40%), selon des dernières projections. Lors du 1er tour le 18 avril, le coefficient (32,09%) était déjà plus bas qu'en 2017 (34,2%). Il y a quatre ans, il n'y avait pas eu de second tour.

Le 18 avril, les deux conseillers d'Etat PLR sortants Alain Ribaux et Laurent Favre étaient arrivés en tête avec plus de 18'000 suffrages. Le bon score de leur colistière Crystel Graf arrivée en 5e position avait convaincu le parti de se lancer pour le 2e tour avec une liste à trois personnes, afin de reprendre la majorité du gouvernement.

La gauche était éparpillée au 1er tour avec quatre candidats du POP, trois de SolidaritéS, trois socialistes et un Vert. Elle s'est unie sur une liste de gauche plurielle avec les socialistes Florence Nater et Laurent Kurth, conseiller d'Etat sortant, et avec le Vert Roby Tschopp. Depuis 2013, le PS détient trois sièges sur cinq au Conseil d'Etat.

Vote régionaliste ?

Avec le départ de la conseillère d'Etat socialiste Monika Maire-Hefti, il y avait un risque que le Conseil d'Etat neuchâtelois ne compte plus aucune femme, ce qui aurait été une première depuis 1997 et l'élection de Monika Dusong. Un effet femmes a été observé au 1er tour et a bénéficié à Florence Nater et Crystel Graf qui ont fini dans les cinq premières places. A voir si cela se confirme dimanche.

Un vote régionaliste a aussi été observé le 18 avril. S'il se produit à nouveau, il pourrait jouer en faveur de la Chaux-de-Fonnière Crystel Graf, seule représentante des Montagnes neuchâteloises, avec Laurent Kurth, mais ce dernier est mal aimé dans la Métropole horlogère, depuis son mandat de conseiller communal.

Le lancement il y a quelques jours d'un référendum contre le tunnel de contournement de La Chaux-de-Fonds complique aussi la tâche de Roby Tschopp. Comme deux Verts font partie du comité référendaire à titre privé, le PLR en a profité pour faire du candidat écologique sa cible et déclarer que l'ensemble des Verts était opposé au contournement routier. La polémique a tellement enflé que Roby Tschopp a tenu un point-presse pour déclarer qu'il se distancie des référendaires.