Bulletin d'enneigement

Danger d'avalanche marqué avec la neige fraîche

fach, ats

4.12.2022 - 19:16

En l'espace de 24 heures, jusqu'à 50 centimètres de neige fraîche sont tombés ce week-end sur le versant sud des Alpes. Le danger d'avalanche est marqué, selon l'échelle de l'Institut pour l'étude de la neige et des avalanches (SLF).

fach, ats

4.12.2022 - 19:16

Les services météorologiques ont relevé beaucoup de neige fraîche ce week-end, surtout dans le sud du pays. MétéoSuisse a mesuré jusqu'à 50 centimètres par endroits. Des images diffusées dimanche sur Twitter par le service météorologique de la Confédération montraient par exemple Cozzera (TI), à 1300 mètres d'altitude, totalement enneigé.

L'Institut SLF a relevé le danger d'avalanche pour les régions concernées à «marqué» (niveau d'alerte trois sur cinq). Cela n'est pas seulement dû à la quantité de neige fraîche, mais aussi à la nature du manteau neigeux (image d'illustration).
L'Institut SLF a relevé le danger d'avalanche pour les régions concernées à «marqué» (niveau d'alerte trois sur cinq). Cela n'est pas seulement dû à la quantité de neige fraîche, mais aussi à la nature du manteau neigeux (image d'illustration).
KEYSTONE

Il a aussi neigé en abondance ailleurs au-dessus de 900 à 1300 mètres. A Bosco/Gurin (TI), SRF Meteo a mesuré 27 cm dimanche matin. Les portails sud du Gothard et du San Bernardino sont également partiellement recouverts de neige, rendant critique la circulation routière. De nombreux cols sont actuellement fermés, dont celui du Simplon et le Lukmanier.

Manteau neigeux fragile

L'Institut SLF a relevé le danger d'avalanche pour les régions concernées à «marqué» (niveau d'alerte trois sur cinq). Cela n'est pas seulement dû à la quantité de neige fraîche, mais aussi à la nature du manteau neigeux, a expliqué à Keystone-ATS Thomas Stucki, chef du service de prévision d'avalanches.

Les cristaux de la neige ancienne sont de structure anguleuse, ressemblant dans la main à du sable ou du sucre. Ce revêtement ne peut par exemple pas être formé en boule de neige. «Si de la neige fraîche tombe sur une couche de cette nature, cela peut être dangereux», souligne Thomas Stucki.

Il en va de même lorsque de la neige soufflée par le vent se dépose sur cette neige ancienne. Selon le météorologue, l'accident mortel survenu samedi au Piz Radönt (GR) pourrait être dû à ce facteur.

Le niveau d'alerte marqué sera probablement maintenu jusqu'à mardi. Il faut s'attendre jusque-là à des avalanches spontanées. Le danger d'avalanche devrait ensuite lentement diminuer.

fach, ats