Gros titres

Débat autour du certificat Covid et médecins antivax sanctionnés: la revue de presse de ce 5 septembre 2021

dv, ats

5.9.2021 - 08:09

L'extension du certificat Covid fait débat dans la presse. Le canton de Berne, lui, traque les médecins qui déconseillent le vaccin à leurs patients. 

dv, ats

5.9.2021 - 08:09

Une vue sur les quatre exemplaires des journaux du dimanche, avec la Sonntags Zeitung, le Sonntags Blick, Le Matin Dimanche et la NZZ am Sonntag, a l'occasion de la revue de presse le dimanche 17 novembre 2019 a Lausanne. (KEYSTONE/Jean-Christophe Bott)
Le débat autour de l'extension du certificat Covid occupe largement la presse en ce 5 septembre 2021. (image d'illustration)
KEYSTONE

Le Conseil fédéral devrait étendre le certificat Covid aux restaurants et cinémas mercredi prochain, rapporte la SonntagsZeitung. Le ministre de la santé a laissé entrevoir cela vendredi lors d'une rencontre avec les présidents des partis gouvernementaux (UDC, PS, PLR et Centre).

Mercredi, le Conseil fédéral avait renoncé à une telle extension, espérant que le nombre de cas de Covid-19 reparte à la baisse. Les cantons réclament depuis un certain temps l'extension du certificat Covid aux restaurants, fitness, cinémas et théâtres.

Selon le journal, dans une lettre soutenue par les présidents de partis, M. Berset demande aux cantons de fournir davantage de lits d'hôpitaux et d'aller de l'avant en matière de vaccination. Le Fribourgeois estime que le nombre de personnes vaccinées pourrait être considérablement augmenté avec davantage d'unités mobiles.



Dans le SonntagsBlick, Ueli Maurer se montre sceptique face à une extension du certificat Covid. «L'Etat n'a pas pour mission de protéger tout le monde de la mort et de toutes les maladies. Il ne faut pas créer de trop grandes dépendances», note-t-il. 

Les cas de Covid en hausse dans les écoles

Le nombre de personnes infectées par le coronavirus dans les écoles a fortement augmenté après les vacances d'été outre-Sarine. C'est ce que montre une enquête de la SonntagsZeitung menée auprès de 13 cantons alémaniques. Presque tous signalent une augmentation des cas.

Dans le canton de Berne, il y a eu environ six fois plus de cas positifs depuis le début de l'année scolaire qu'avant les vacances d'été, selon la direction de la santé. Bâle-Campagne et Soleure ont également noté une augmentation significative. Le département de l'éducation du canton de Schwyz a enregistré dix fois plus de cas.

Depuis le début de l'année scolaire, plus de 450 élèves ont été mis en quarantaine. Dans le canton de Zurich, le nombre d'écoliers infectés a même atteint un niveau record la semaine dernière. La recherche des contacts a permis d'enregistrer 90 «événements» avec plusieurs personnes infectées, soit un record depuis le début de la pandémie.

Les retours de vacances ont joué un rôle majeur dans cette augmentation, selon Rudolf Hauri, médecin cantonal de Zoug et président de l'Association des médecins cantonaux suisses, cité dans le journal.

Les Grisons favorables au serrage de vis

Le canton des Grisons exige du Conseil fédéral des mesures radicales pour lutter contre la pandémie. Le gouvernement devrait notamment examiner une extension la plus large possible du certificat Covid, indique Martin Bühler, chef de l'Etat-major Covid des Grisons, dans une interview avec la NZZ am Sonntag.

Si les activités de Noël et les vacances sportives ne peuvent pas avoir lieu à cause du virus, des moyens de subsistance sont menacés, avance M. Bühler. Et d'ajouter que 60% de la population vivent du tourisme. Il se dit optimiste si l'immunité collective la plus haute possible peut être atteinte avant l'hiver. Pour cela, 30'000 personnes supplémentaires devront être vaccinées ou guéries d'ici l'hiver. Cela représente 800 doses de vaccin administrées chaque jour. Les chiffres actuels le rendent confiant.

Médecins antivax sanctionnés à Berne

Le canton de Berne a pris des sanctions contre les médecins sceptiques en matière de vaccination. Deux médecins bernois qui se sont publiquement prononcés contre la vaccination et ont découragé des patients de se faire vacciner ont été sanctionnés par la direction de la santé, rapporte la SonntagsZeitung.

Les autorités n'ont pas fait de commentaires sur les sanctions spécifiques et les détails des cas. Le canton recherche dans les médias, sur Internet et sur les médias sociaux les médecins qui s'opposent à la vaccination. Les autorités considèrent les opposants à la vaccination au sein du corps médical comme un danger pour la campagne de vaccination.

Le canton enquête actuellement sur d'autres cas. Selon le SonntagsBlick, l'un d'eux concerne un chirurgien et médecin du sport qui a publiquement appelé sur Facebook à s'opposer aux tests, à la vaccination et au port du masque.

Une banque du CO2?

Un budget carbone annuel personnalisé: telle est la proposition-phare des experts de l'Organe consultatif sur les changements climatiques (OcCC), mandaté par la Confédération, qui publie un rapport dimanche, rapportent le Matin Dimanche et la NZZ am Sonntag.

Pour les biens de consommation, des aliments aux vols long-courriers, deux prix seraient affichés, l'un en francs et l'autre en CO2. En cas de dépassement de son budget CO2, il serait possible d'acheter des crédits aux personnes qui n'auraient pas épuisé le leur ou auprès d'une Banque centrale du CO2.

L'ancien patron de la Raiffeisen gagnait gros

L'ancien patron de Raiffeisen, Pierin Vincenz, a parfois gagné beaucoup plus que ce qui a été rendu public jusqu'à présent, rapporte la NZZ am Sonntag, en se basant sur des documents d'enquête concernant des transactions privées effectuées avec des caisses présumées cachées. Pour la seule année 2008, le directeur de la banque coopérative a reçu un salaire net de 13,8 millions de francs. Auparavant il avait déjà reçu plusieurs millions de francs.

Afin de gérer la rémunération de la direction de manière discrète, la majorité des salaires ont transité par le compte d'un avocat externe, affirme le journal. À partir de 2009, la banque a communiqué les salaires de manière transparente. Après cela, ils ont toujours été inférieurs à deux millions de francs.

M. Vincenz a été à la tête de la banque de 1999 à 2015. En public, il avait dénoncé les «excès salariaux» dans les banques. Sollicité par le journal, il n'a pas fait de commentaire.

Holcim dans la tourmente

L'affaire de paiements de protection et de rançons à des groupes terroristes en Syrie prend une tournure critique pour le géant suisse du ciment Holcim. Désormais le ministère américain de la justice enquête également sur l'entreprise basée à Zoug, rapporte la SonntagsZeitung. Il a ouvert une enquête au cours du premier semestre de l'année.

Dans son dernier rapport semestriel, Holcim a déclaré que des discussions avaient récemment été entamées avec le ministère américain de la justice sur le «potentiel de résolution de cette affaire». L'impact financier n'a pas pu être évalué pour le moment. Auparavant, Holcim avait supposé que l'amende maximale qui pourrait être imposée dans l'affaire pénale contre Lafarge S. A. en France, en cours depuis 2018, serait comprise entre 40 et 60 millions d'euros, selon le journal.

L'affaire remonte à 2013 et 2014. Les responsables de Lafarge S.A. dans l'usine syrienne de Jalabiya ont payé des droits de passage et de protection à des groupes terroristes islamistes.

Garer sa Harley deviendra payant à Lucerne

Payer pour parquer sa moto ou son scooter sur la voie publique: la ville de Lucerne lancera en janvier un projet-pilote dans ce sens, rapporte le Matin Dimanche. Vingt-quatre places de ce type seront proposées dans un premier temps au tarif de 60 centimes par heure.

Ce changement est rendu possible par la modification en début d'année de l'ordonnance sur la signalisation routière. Cela va-t-il inspirer d'autres villes? Un projet similaire est en cours d'élaboration à Berne. Dans les villes romandes, en revanche, cela n'est pas prévu pour l'instant. Lausanne envisage toutefois de limiter le temps de stationnement des motos dans certains lieux, une autre option rendue possible par la nouvelle législation.

dv, ats