Coronavirus

Des partis jurassiens annulent leurs stamms

ATS

16.10.2020 - 14:43

La campagne pour les élections cantonales jurassiennes dimanche aura été particulière jusqu'à son terme en raison de la crise du Covid-19. Plusieurs partis renoncent ainsi à organiser les traditionnels stamms pour commenter les résultats (photo symbolique).
Source: KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT

La crise du Covid-19 n'en finit pas de bouleverser la campagne électorale dans le canton du Jura. En raison de la hausse du nombre de cas positifs, la plupart des partis ont choisi d'annuler leurs stamms prévus dimanche pour suivre les résultats.

Le Parti socialiste jurassien (PSJ) a annoncé vendredi avoir pris à regret la décision d'annuler les stamms prévus dans les trois districts du canton. Il estime qu'il est difficile d'envisager que de telles organisations soient réellement opportunes ces prochains jours.

Le PSJ explique avoir envisagé toutes les alternatives possibles pour maintenir ces rendez-vous riches en émotions, mais que la balance des risques était largement défavorable. Il estime que cette décision est respectueuse des efforts entrepris par toute la population depuis des mois pour lutter contre le virus.

Les Verts jurassiens ont aussi choisi de renoncer à rassembler leurs membres et sympathisants dans un stamm pour suivre les résultats des élections cantonales au vu de l'évolution du nombre de cas de Covid-19. «Avec regret, le stamm est donc annulé», écrivent-ils dans un communiqué.

Même décision de la part du PLR jurassien. Son comité directeur a décidé d'organiser à la place des stamms une réunion vidéo sur Internet afin de permettre à ses membres et candidats d'échanger sur les résultats des élections en toute sécurité. Le PDC a lui aussi annoncé qu'il annulait les permanences qui étaient prévues, tant au niveau cantonal qu'au niveau des fédérations des districts.

Pas de poignées de main

La campagne pour renouveler les membres du Gouvernement et du Parlement s'est déroulée jusqu'à son terme dans un contexte très particulier avec les mesures sanitaires. Les candidats et les partis ont dû modifier leur approche en gardant une distance avec les électeurs, renonçant par exemple aux poignées de main.

Les prétendants à un siège au gouvernement ou au parlement n'ont pas pu faire campagne lors des manifestations emblématiques du canton du Jura comme le Marché Concours national de chevaux à Saignelégier, le festival du Chant du Gros ou lors des fêtes de village.

Retour à la page d'accueil

ATS