Coop et Migros s’expriment

Des rustres au self-scanning et des employés en détresse?

tsch

16.10.2018

La numérisation dans le commerce de détail devient un problème pour les collaborateurs selon une étude syndicale. Migros et Coop rejettent la critique générale.
Keystone

Clients agressifs et stress permanent: le personnel du commerce de détail souffre-t-il du self-checkout et de la numérisation? Coop et Migros répondent à une étude qui traite du sujet.

Une étude du syndicat Unia n'a pas épargné le commerce de détail: les collaborateurs souffriraient énormément de la numérisation de la branche. Lors des entretiens, les employés se plaignent en particulier des caisses en self-scanning nouvellement introduites.

Le problème: l'étude n'est pas représentative - et donc attaquable. Dans le cadre de la mini-étude menée par le Centre d'études sur le genre de l'Université de Berne, seuls des entretiens avec dix collaborateurs anonymes ont été réalisés, comme l'indique le «Tagesanzeiger».

L’opinion des quelques personnes qui ont critiqué les abus ne peut pas être généralisée à l'ensemble du personnel, ripostent désormais les cibles des critiques: Migros et Coop considèrent les résultats de l'étude comme peu fiables et rejettent fermement les accusations.

Des jobs infernaux? Le commerce de détail contredit

Dans le «Aargauer Zeitung», Alena Kress, la porte-parole de Coop, réfute le fait que le personnel n’a pas le droit de s’asseoir ou qu'il soit interdit de boire pendant le service.

De même, le fait que les clients se comporteraient mal dans les zones de self-scanning n'aurait pas été remarqué jusqu'à présent dans ses propres filiales. Néanmoins, Coop veut «analyser attentivement l'étude et en discuter avec Unia», assure l'entreprise.

Migros s'engage également à répondre aux abus lorsque «des mesures s'imposent». Patrick Stöpper, porte-parole médias, souligne dans le «Aargauer Zeitung»: «Migros prend très au sérieux sa responsabilité en tant qu'employeur et donc la protection de ses collaborateurs.»

Travailler au paradis: un couple de blogueurs britanniques vit son rêve

La Suisse en images

Retour à la page d'accueil