"Une décision disproportionnée"

GastroSuisse regrette la décision du Conseil fédéral

vey, ats

8.9.2021 - 15:53

GastroSuisse regrette la décision du Conseil fédéral d'étendre le certificat Covid à l'hôtellerie-restauration. Pour la faîtière, cela va à l'encontre de la dynamique de la pandémie. Le secteur va à nouveau connaître des pertes massives. Au gouvernement d'en assumer les conséquences.

Casimir Platzer, Praesident GastroSuisse, spricht an einer Medienkonferenz von Gastrosuisse zu den Beschluessen des Bundesrates, am Mittwoch, 25. August 2021 in Bern. (KEYSTONE/Anthony Anex)
La décision d'étendre l'utilisation du certificat Covid «est disproportionnée et conduit à une inégalité de traitement flagrante de la population», estime le président de GastroSuisse. (image d'archives)
KEYSTONE

vey, ats

8.9.2021 - 15:53

La décision d'étendre l'utilisation du certificat Covid «est disproportionnée et conduit à une inégalité de traitement flagrante de la population», déclare Casimir Platzer, président de GastroSuisse, dans un communiqué de la faîtière diffusé mercredi après-midi.

De nombreuses entreprises vont subir des pertes de chiffre d'affaires supplémentaires «massives». «Les frais courants non couverts en raison de la baisse du chiffre d'affaires doivent être compensés», demande le président.

GastroSuisse qualifie la décision du Conseil fédéral de déconcertante et de difficile à comprendre. La faîtière indique que l'occupation gobale des hôpitaux a diminué de près de 9% ces derniers jours. Elle estime en outre qu'il n'y a jusqu'à présent pratiquement pas eu de contagion dans la restauration.

«Aujourd'hui, c'est l'hôtellerie-restauration qui paie les pots cassés», constate Casimir Platzer, pour qui la gestion de la crise par la Confédération a échoué à de nombreux égards.

vey, ats