Flambeurs

Harmonisation des levées d'exclusions de jeu

vf, ats

12.1.2021 - 12:32

Les joueurs exclus des casinos ou des jeux en ligne pourront les réintégrer selon une procédure unifiée dans toute la Suisse. La Fédération des professionnels des addictions a publié mardi de nouvelles directives permettant l'évaluation des personnes concernées.

Les joueurs exclus de casinos bénéficieront dorénavant de normes harmonisées pour réintégrer les maisons de jeux (archives).
ATS

L'objectif est de protéger les joueurs, indiquent la Fédération, le Groupement Romand d’Etudes des Addictions (GREA) et le Fachverband Sucht dans un communiqué commun. Jusqu'à présent, les entretiens de levée d'exclusion étaient menés de manière totalement différente selon le canton.

Dans certains cas, un spécialiste en addictions devait décider en 15 minutes si une personne qui lui était totalement inconnue jusque-là avait un problème de dépendance aux jeux d’argent ou non. Or parfois, le personnel doit prendre des décisions sur des situations complexes.

Les nouvelles directives doivent permettre de mettre un terme à cette situation. Elles visent à harmoniser la collaboration des services cantonaux impliqués avec les casinos. Elles précisent également les conditions cadres des entretiens entre les services spécialisés et les requérants.

Meilleur accès aux données-clés

«Pour pouvoir donner une évaluation justifiable d’un point de vue professionnel, il faut pouvoir disposer de faits et de bonnes conditions, qui sont maintenant clairement établies», Christina Messerli, directrice régionale chez Santé Bernoise, citée dans le communiqué.

Par exemple, les directives stipulent que le spécialiste en addictions devrait dorénavant recevoir en amont un aperçu détaillé de la situation financière de la personne requérante, ainsi que des informations concernant son exclusion des casinos et son comportement de jeu. Les critères sont définis au niveau international par l’OMS.

Augmentations des exclusions

La protection des joueurs pourra ainsi être renforcée. Les personnes souffrant encore de problèmes liés au jeu d’argent comme des difficultés financières ne devraient pas pouvoir obtenir à nouveau accès aux maisons de jeu ou aux casinos en ligne. Et ces entretiens permettront de faciliter l’accès aux centres d’aides et de traitement du jeu excessif.

Ces nouvelles normes sont d'autant plus importantes qu'avec la pandémie de Covid-19, le nombre des exclusions augmente rapidement, selon les organes de prévention de dépendance au jeu. En 2019, la Commission fédérale des maisons de jeu (CFMJ) a

prononcé 4278 exclusions, ce qui représentait une augmentation de 22% par rapport à l'année précédente. Cette hausse était en partie à mettre sur le compte des nouveaux domaines de jeu en ligne.

Retour à la page d'accueil

vf, ats