Karin Keller-Suter

Elle rencontre une réfugiée ukrainienne ayant trouvé un travail

sr, ats

1.6.2022 - 10:18

La conseillère fédérale Karin Keller-Sutter souhaite que les personnes bénéficiant du statut de protection S trouvent un travail en Suisse. Elle s'est rendue mercredi à Münsingen (BE), dans un restaurant, pour se faire une idée de la situation.

Les services de la conseillère fédérale Karin Keller-Sutter indiquent que plus de 1000 réfugiés ukrainiens ont obtenu des autorisations de travail de la part des cantons (archives).
ATS

sr, ats

1.6.2022 - 10:18

Une réfugiée ukrainienne y travaille en cuisine depuis début mai. Cet établissement a été l'un des premiers en Suisse à engager une personne bénéficiant de ce statut de protection, indique le Département fédéral de justice et police (DFJP), mercredi dans un communiqué.

Selon un tweet du Secrétariat d'Etat à la migration (SEM) mardi, plus de 51'000 réfugiés ukrainiens ont reçu le statut de protection S. De son côté, le DFJP indique que plus de 1000 d'entre eux ont obtenu des autorisations de travail de la part des cantons. Les services de Karin Keller-Sutter partent toutefois du principe que le nombre de personnes travaillant avec le statut de protection S est plus élevé.

L'inscription dans les banques de données de la Confédération n'a lieu qu'après la délivrance du permis. Or, l'autorisation de travail peut être délivrée dès l'octroi du statut de protection S. Plusieurs semaines peuvent s'écouler entre les deux, précise le DFJP.

Deux cent trois autorisations délivrées concernent le secteur de l'hôtellerie et de la restauration, 146 l'information, 102 l'enseignement et 97 l'agriculture. Le canton de Zurich a délivré le plus grand nombre de permis de travail (188), suivi par les cantons d'Argovie (98), de Berne (95) et de Thurgovie (92).

sr, ats