L'aide suisse au Népal efficace

ATS

23.4.2020 - 11:55

Un exercice de réaction en cas de séisme dans une école au Népal, organisé l'année dernière à l'occasion du quatrième anniversaire de la catastrophe qui avait fait plus de 9000 morts en 2015.
Source: KEYSTONE/EPA/NARENDRA SHRESTHA

L'aide financée par la Chaîne du bonheur après le séisme de 2015 au Népal a été bien notée aussi bien par la population que par les autorités, selon une étude indépendante. Environ 1,3 million de personnes ont été soutenues, avec 28,8 millions de francs jusqu'ici.

Cinq ans après le tremblement de terre du 25 avril 2015, qui avait fait plus de 9000 morts, une analyse d'impact a été confiée en février dernier à la société Scott Wilson Nepal. Elle confirme que l'aide apportée a répondu aux besoins des sinistrés et qu'elle s'est traduite par une amélioration pérenne de leurs conditions de vie, a indiqué jeudi la Chaîne du bonheur dans un communiqué. L'organisation a oeuvré avec onze œuvres d'entraide partenaires.

L'évaluation s'est concentrée sur deux communes du district de Sindhupalchok (environ 70'000 habitants), au nord de Katmandou, dans lesquelles sont intervenues trois organisations partenaires de la Chaîne du Bonheur (Helvetas, Solidar Suisse et Caritas Suisse). Celles-ci ont notamment participé à la reconstruction de maisons et d'écoles et fourni un soutien financier direct, précise l'organisation.

Processus «complexe»

Quelque 1500 bénéficiaires «sélectionnés au hasard» ont été interrogés. Parmi eux, 76% se sont déclarés satisfaits de la rénovation de leur habitation et de leurs installations sanitaires et 97% se réjouissent que leur maison réponde aux normes parasismiques. Les élèves sont eux presque unanimes (99%) à se réjouir de leur nouvel établissement scolaire.

En plus des travaux de reconstruction, des moyens financiers ont également été mis à disposition dans les deux communes. Sur ce point, 83% des sondés estiment que l'aide économique a été versée aux familles qui en avaient effectivement le plus besoin, affirme la Chaîne du bonheur. Celle-ci relève que ce soutien économique direct s'est avéré un processus complexe, qui a pris plus de temps que prévu.

Les autorités locales et les responsables des écoles et des installations d'alimentation en eau ont également loué la coopération avec les organisations suisses. L'enquête a notamment montré qu'ils ont été impliqués pendant toute la durée du projet.

Un quart de la population touché

La Chaîne du Bonheur a récolté au total plus de 32,5 millions de francs, dont 28,8 millions au total ont été dépensés jusqu'ici. Un quart de l'aide a été utilisée au lendemain de la catastrophe pour l'aide d'urgence (soins médicaux, distribution de biens de première nécessité).

Les dons récoltés ont aussi permis de rebâtir 3246 habitations et 61 écoles primaires ou secondaires. En outre, huit dispensaires ont été construits, et 57 installations d'alimentation en eau potable et 42 systèmes d'irrigation ont été aménagés. Des fonds ont aussi été investis dans la formation de maçons et de charpentiers . La somme restante sera investie dans la prévention des catastrophes au Népal.

Le tremblement de terre du 25 avril 2015 et les fortes répliques qui ont suivi jusqu'au 12 mai ont fait plus de 9000 victimes et environ 22'000 blessés. Quelque 600'000 maisons ont été détruites ainsi que des milliers d'écoles et de centres de santé. Au total, huit millions de Népalais ont été touchés, soit plus d'un quart de la population du pays.

Retour à la page d'accueil

ATS