L'anti-Covid développé par Humabs prêt à être administré en Suisse

buc

1.10.2021 - 08:29

Le sotrovimab, un anticorps monoclonal développé par le laboratoire tessinois Humabs Biomed en partenariat avec le géant britannique GlaxoSmithKline (GSK) pour lutter contre la Covid-19 est désormais prêt à être administré en Suisse.

Produit par le géant britannique GlaxoSmithKline, le sotrovimab a été découvert par le laboratoire tessinois Humabs Biomed, propriété de l'américain Vir Biotechnology.
ATS

buc

1.10.2021 - 08:29

Evoquant sa grande satisfaction, Filippo Riva, directeur opérationnel (COO) de l'entreprise, détenue par le californien coté au Nasdaq Vir Biotechnology, indique que «la Suisse a agi assez rapidement pour mettre ce médicament à la disposition des personnes risquant d'être hospitalisées ou de souffrir d'une évolution grave», pouvait-on lire vendredi sur le site de la RSI.

Efficacité très élevée

L'efficacité semble très élevée au stade précoce de la maladie. «L'anticorps est capable de réduire le taux d'hospitalisation de manière très significative», affirme Davide Corti, responsable du laboratoire. Et d'ajouter que selon des données de terrain, encore préliminaires, dans les Emirats arabes unis (EAU), où l'anticorps a été administré à des milliers de personnes, la mortalité a pu être réduite de 97%.

Revenant sur les doses commandées par Berne, Filippo Riva souligne que le sotrovimab est «beaucoup plus complexe qu'un vaccin, donc la disponibilité est moindre, et le coût est également plus élevé». Le COO indique que des doses d'autres anticorps ont également été achetés par la Confédération, mais «pour savoir s'ils seront suffisants, nous devons d'abord comprendre comment la pandémie va évoluer».

Prise en charge par la Confédération

Mi-juillet, l'Office fédéral de la santé publique (Ofsp) avait réservé 3000 doses de Sotrovimab auprès de GSK sur recommandation de la Taskforce Covid-19. S'il n'a pas encore officiellement reçu d'autorisation de mise sur le marché helvétique, il pourrait toutefois déjà être utilisé pendant la procédure d'homologation pour traiter des patients atteints de Covid-19.

L'Ofsp avait également indiqué que la Confédération prendrait en charge le coût des traitements en ambulatoire en attendant qu'ils soient remboursés par l'assurance-maladie obligatoire.

Le sotrovimab est déjà temporairement autorisé dans 13 marchés, dont les Etats-Unis, l'Union européenne et le Japon.

buc