Genève

L'enseignante coronasceptique Chloé Frammery a été licenciée

tb, ats

25.6.2022 - 22:56

Chloé Frammery, très en vue dans les manifestations contre les mesures sanitaires en Suisse romande, a annoncé sur Telegram avoir été licenciée par le Département de l'instruction publique (DIP) à Genève. Cette enseignante de mathématiques était suspendue depuis presque une année.

Chloe Frammery, Mathematiklehrerin, Genf, spricht waehrend einer Medienkonferenz ueber das referendum STOP SwissCovid ! von Referendumgskomitee gegen die Covid19-App der Schweiz , am Dienstag, 21. Juli 2020 im Medienzentrum Bundeshaus in Bern. (KEYSTONE/Anthony Anex)
L'enseignante coronasceptique Chloé Frammery, , très en vue dans les manifestations contre les mesures sanitaires en Suisse romande, a été licenciée. (archives)
KEYSTONE

tb, ats

25.6.2022 - 22:56

Chloé Frammery a publié une photo d'un arrêté qui semble provenir du Conseil d'Etat et qui précise qu'elle est révoquée avec effet au 30 septembre 2022. Contacté par Keystone-ATS, le DIP ne commente pas les dossiers qui concernent les ressources humaines. L'enseignante avait été suspendue le temps d'une enquête administrative.

Capture d'écran
Photo de l'arrêté publiée sur Télégram par Chloé Frammery.

Dans son message sur Telegram, Chloé Frammery liste plusieurs raisons qui ont été avancées, selon elle, pour son licenciement. Elle évoque notamment le fait d'avoir relayé «des témoignages de victimes de la Shoah, faisant des comparaisons entre mesures sanitaires et mesures nazies».

L'enseignante genevoise Chloé Frammery a perdu son poste d’enseignante au Cycle d’orientation.
L'enseignante genevoise Chloé Frammery a perdu son poste d’enseignante au Cycle d’orientation et l'a fait savoir sur Télégram.

tb, ats