L'UDC renonce à son stamm et se plaint de l'Etat

js, ats

16.4.2021 - 14:29

js, ats

16.4.2021 - 14:29

L'UDC neuchâteloise renonce à son stamm prévu dès 18h30 aux Ponts-de-Martel dimanche lors des élections cantonales. Le parti rappelle que les activités politiques sont autorisées sur le plan fédéral et estime que le canton de Neuchâtel fait «une lecture trop étroite et bien peu pragmatique de l’exercice des droits politiques», en limitant les réunions politiques à maximum 10 personnes.

Walter Willener, president de l'UDC Neuchatel, parle lors de l'Assemblee des delegues de l'UDC Suisse sous forme numerique le samedi 27 mars 2021 a Neuchatel. (KEYSTONE/Jean-Christophe Bott)
Walter Willener, president de l'UDC Neuchatel, parle lors de l'Assemblee des delegues de l'UDC Suisse sous forme numerique le samedi 27 mars 2021 a Neuchatel. (KEYSTONE/Jean-Christophe Bott)
KEYSTONE

«Compte tenu de cette situation et bien qu’elle estime les dispositions cantonales comme débiles, l’UDC Neuchâtel renonce à toute réunion», a-t-elle indiqué vendredi. «La stratégie pour un éventuel second tour de l’élection au Conseil d’Etat, ainsi que les contacts et les discussions avec les candidats au Grand Conseil se feront sous forme virtuelle», a-t-elle ajouté.

js, ats