La hausse des cas doit être rapidement freinée

gd, ats

23.11.2021 - 14:47

Les cas doublent actuellement toutes les deux semaines. Une telle hausse doit être rapidement freinée pour éviter une surcharge des hôpitaux et pour protéger la population vulnérable, a indiqué mardi Tanja Stadler, présidente de la Task force scientifique, devant les médias.

gd, ats

23.11.2021 - 14:47

Tanja Stadler, Praesidentin, National COVID-19 Science Task Force, spricht an einem Point de Presse zur Covid 19 Situation, am Dienstag, 26. Oktober 2021, in Bern. (KEYSTONE/Peter Schneider)
Tanja Stadler, Praesidentin, National COVID-19 Science Task Force, spricht an einem Point de Presse zur Covid 19 Situation, am Dienstag, 26. Oktober 2021, in Bern. (KEYSTONE/Peter Schneider)
KEYSTONE

Tanja Stadler a toutefois refusé de prendre position sur d'éventuelles mesures politiques à prendre. La Confédération peut prendre des mesures ou les cantons ou les individus eux-mêmes. L'important est de réduire les contacts.

Le port du masque dans les espaces intérieurs, y compris parmi les personnes déjà vaccinées ou lors des événements réservées aux personnes munies d'un certificat, permet également de réduire les transmissions, a-t-elle poursuivi. La bonne aération des locaux est aussi importante, tout comme les tests répétitifs.

Entre 20'000 et 40'000 hospitalisations évitables

Si tous les non-vaccinés tendaient l'épaule, entre 20'000 et 40'000 hospitalisations pourraient être évitées, a-t-elle précisé. Les boosters permettraient d'éviter un même nombre d'hospitalisations. Celles-ci augmentent désormais de 40% par semaine, a pointé Tanja Stadler. Elles risquent de poursuivre dans ce sens, vu que les personnes qui seront hospitalisées les prochaines semaines ne tombent malades qu'aujourd'hui.

Le problème réside dans l'occupation des places en soins intensifs. Si la barre des 300 patients Covid aux soins intensifs est atteinte, la qualité des soins ne pourra être garantie et un triage implicite devra avoir lieu, a-t-elle continué. À l'allure actuelle, une telle situation pourrait survenir mi-décembre si aucune mesure supplémentaire n'est prise.

gd, ats