La Ligue vaudoise a un nouveau et jeune président

ll, ats

4.6.2021 - 07:59

La Ligue vaudoise a un nouveau président: après avoir passé 44 années à sa tête, Olivier Delacrétaz, 74 ans, a désigné son successeur en la personne de Félicien Monnier, un avocat de 33 ans. Ce dernier poursuivra l'action et la réflexion en faveur de la défense du fédéralisme et des souverainetés cantonales, en particulier celle du Pays de Vaud.

ll, ats

4.6.2021 - 07:59

La Ligue vaudoise défend le fédéralisme et l'identité vaudoise (archives).
ATS

La Ligue vaudoise publie le bimensuel La Nation et gère la maison d'édition des Cahiers de la Renaissance vaudoise, qui va sortir son 155e volume. Mais elle est aussi, et d'abord, «une communauté de personnes partageant un intérêt commun pour l'action et la réflexion politiques, plus particulièrement concernant le Pays de Vaud, son identité, son histoire et son avenir», rappelle-t-elle vendredi.

Fondée en 1926, la Ligue vaudoise a été présidée par l'avocat lausannois Marcel Regamey jusqu'en 1977, puis par Olivier Delacrétaz, à côté de son métier de graphiste et dessinateur. Avec Félicien Monnier, qui a grandi à Arnex-sur-Orbe, une nouvelle génération prend les commandes du mouvement, qui se veut hors parti.

Outre son fort attachement au fédéralisme et à l'identité vaudoise, la Ligue est «attentive au respect scrupuleux de la souveraineté internationale de la Confédération, de sa neutralité et de sa défense armée». La passation de pouvoirs en faveur de Félicien Monnier – par ailleurs capitaine à l'armée – a eu lieu le 29 mai. Elle a été longuement préparée.