La PMA ne sera pas prise en charge par l'assurance maladie

bl, ats

22.9.2021 - 09:05

L'accès à la procréation médicalement assistée ne sera pas facilité. Le Conseil national a rejeté mercredi par 136 voix contre 49 une motion de Jean-Luc Addor (UDC/VS) demandant d'adapter les conditions de prise en charge par les assurances maladie.

bl, ats

22.9.2021 - 09:05

Jean-Luc Addor estime que l'accès à la PMA est «un luxe réservé aux riches». Le coût d'une fécondation in vitro peut atteindre près de 8000 francs, rappelle-t-il. (image d'illustration)
KEYSTONE

Le Valaisan estime que l'accès à la PMA est «un luxe réservé aux riches». Le coût d'une fécondation in vitro peut atteindre près de 8000 francs, rappelle-t-il.

De plus, les femmes de plus de 40 ans ne peuvent plus obtenir la prise en charge des examens concernant la fertilité, a avancé l'UDC. Seules trois inséminations artificielles sont remboursées, alors que certains spécialistes estiment qu'il en faut cinq pour garantir une grossesse viable.

À cause de l'évolution de notre société, de l'accès aux études, du stress, de l'alimentation, de plus en plus de femmes ont des difficultés à devenir mère.

De l'avis du Conseil fédéral, une révision du cadre légale ne se justifie pas. Les prestations remboursées doivent répondre à des critères d'efficacité, d'adéquation et d'économicité. Les associations professionnelles peuvent déposer une demande formelle afin d'élargir les critères d'accès.

bl, ats