La vague du variant Omicron prend forme en Suisse

ot, ats

18.12.2021 - 02:38

La vague annoncée du variant Omicron du coronavirus commence à prendre forme en Suisse. Cette souche représente déjà 11% de tous les échantillons séquencés dans le canton de Genève, selon l'épidémiologiste genevoise Olivia Keiser.

Le taux de transmission du variant Omicron du SARS-CoV-2 est presque trois fois plus élevé que celui du variant Delta (archives).
ATS

ot, ats

18.12.2021 - 02:38

«Le variant Omicron se propage à une vitesse fulgurante avec un temps de doublement de deux à trois jours», explique la scientifique de l'institut de santé globale de l'université de Genève dans un entretien diffusé samedi par le Tages-Anzeiger.

La transmission communautaire de la souche Omicron est avérée à Genève, a indiqué vendredi la médecin cantonale genevoise Aglaé Tardin. Au moins deux cas ont été enregistrés. L'un a été confirmé en milieu hospitalier et l'autre, détecté dans une école mise en quarantaine, est hautement probable. La médecin s'attend à ce que ce variant devienne rapidement dominant.

Hausse significative attendue

Selon les chercheurs de l'université de Bâle, le taux de transmission d'Omicron est presque trois fois plus élevé que celui du variant Delta, qui a prévalu jusqu'à présent. Le Conseil fédéral a estimé vendredi que les contaminations par la souche Omicron devraient augmenter de manière significative avant Noël.

Les derniers chiffres de l'Office fédéral de la santé publique (OFSP), datant du 5 décembre, indiquent que le variant Omicron représentait à cette date 2,1% des nouvelles infections. L'OFSP a toutefois averti que les données relatives aux différents variants du virus n'étaient pas représentatives.

Le variant B.1.1.529 du SARS-CoV-2 est classé comme préoccupant par l'Organisation mondiale de la santé (OMS). Outre une transmissibilité accrue, il pourrait également réduire la protection immunitaire. La souche a été détectée pour la première fois en novembre 2021 au Botswana et en Afrique du Sud.

ot, ats