Budget

La Ville de Genève prévoit un déficit de 40,8 millions en 2022

za, ats

1.9.2021 - 16:41

Le projet de budget 2022 de la Ville de Genève présente un déficit de 40,8 millions de francs, en vue d'un retour à l'équilibre en 2028 dans le cadre de la mise en oeuvre de RFFA. Les mécanismes salariaux ne seront pas appliqués.

za, ats

1.9.2021 - 16:41

Le projet de budget 2022 de la Ville de Genève présente un déficit de 40,8 millions de francs. Les mécanismes salariaux ne seront pas appliqués, mais ce gel n'est pas définitif, selon le grand argentier Alfonso Gomez (archives).
Le projet de budget 2022 de la Ville de Genève présente un déficit de 40,8 millions de francs. Les mécanismes salariaux ne seront pas appliqués, mais ce gel n'est pas définitif, selon le grand argentier Alfonso Gomez (archives).
ATS

Présentant ce projet de budget mercredi, le conseil administratif in corpore s'est défendu d'utiliser les mécanismes salariaux comme une variable d'ajustement. Leur non-application permet une économie de 8,8 millions de francs. «Des choix ont été faits en faveur d'un renforcement de la politique sociale et de la transition écologique. Ce gel n'est pas définitif», a indiqué le grand argentier Alfonso Gomez.

Le projet de budget 2021 prévoyait, lui aussi, une économie de 7,5 millions grâce au blocage des annuités, du treizième salaire progressif et de la prime d'ancienneté des fonctionnaires municipaux et du personnel de la petite enfance. Des prévisions fiscales cantonales plus optimistes avaient ensuite permis de réintroduire ces mécanismes salariaux dans le budget voté par le Conseil municipal.

Petite enfance mieux dotée

Le projet de budget 2022 prévoit des charges nettes de 1,212 milliard et des revenus nets de 1,171 milliard. Les revenus fiscaux devraient augmenter de 11,3 millions, à 868,9 millions. Si les rentrées liées aux personnes physiques augmentent de 17,6 millions, à 615,3 millions, par rapport au budget 2021, celles liées aux personnes morales baissent encore de 5,3 millions, à 132,5 millions, en raison de RFFA.

Avec la création de nouvelles places et l'augmentation de la subvention due à l'application du salaire minimum cantonal, l'enveloppe dévolue à la petite enfance augmente de 5,4 millions. La subvention à l'animation parascolaire double à 4 millions à cause de la hausse des effectifs. La création de 21,4 postes est financée principalement par des réallocations internes.

Autofinancement bas

L'autonomisation du Service d'incendie et de secours (SIS), qui va quitter le giron de la Ville de Genève pour être repris par une nouvelle entité intercommunale en 2022, a un effet quasiment nul sur le budget, a relevé Marie Barbey-Chappuis, magistrate de tutelle du service. «Les développements futurs du SIS seront pris en charge par les communes», a-t-elle précisé.

L'exécutif veut maintenir les investissements à 180 millions, comme en 2021. Sur ce montant, 130 millions sont prévus pour le patrimoine administratif, dont la rénovation de l'ensemble de logements de la Jonction pour répondre à l'urgence climatique, a indiqué Frédérique Perler, en charge des constructions. L'autofinancement s'élève à près de 39%, un taux bien plus bas que celui des années précédentes.

za, ats